Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les agriculteurs de Vaucluse demandent de la main d'œuvre étrangère immédiatement

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les syndicats agricoles demandent la possibilité de recruter immédiatement de la main d'œuvre étrangère car les semis et récoltes de cerises, concombres, abricots, pastèques et raisins pourraient être menacées par le manque de saisonniers.

Manifestation d'agriculteurs devant la préfecture de Vaucluse
Manifestation d'agriculteurs devant la préfecture de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert

Petite manifestation en raison de la crise sanitaire avec deux tracteurs seulement devant la préfecture de Vaucluse à l'appel de la FDSEA et CDJA de Vaucluse. Les syndicats réclament la possibilité de recruter de la main d'œuvre étrangère, essentiellement marocaine, pour les semis et récoltes. Certains agriculteurs évoquent des retards de récoltes de cerises, de semis de concombre ou de pastèques. Ils s'inquiètent pour les futures récoltes d'abricots et de raisons.

Les agriculteurs de Vaucluse ne veulent "plus de discours", ils demandent "des textes immédiatement applicables"  car des salariés agricoles potentiels sont bloqués aux frontières. Les agriculteurs refusent également d'imposer une quatorzaine à cette main d'œuvre "car elle l'a déjà observée dans dans son pays d'origine".

Bla-bla du gouvernement en plein boum de production

Audrey Piazza, arboricultrice à Chateauneuf-de-Gadagne et responsable cantonale des Jeusn Agriculteurs explique "on s'inquiète car le gouvernement nous fait du bla-bla mais on ne nous propose rien de concret. On nous dit de recruter des français mais ils n'ont pas d'expérience. S'il faut chaque année réapprendre, reformer, c'est une perte de temps alors que nous sommes en plein boum pour les récoltes de cerises et bientôt d'abricots. Nous, ce sont des marocains qui travaillent sur notre exploitation. S'ils ont suivi le confinement chez,eux, ils peuvent venir chez nous. Quand on voit le nombre de personnes dans la rue ou les grandes surfaces, il n'y a pas davantage de risques à ce que cette main-d'oeuvre soit dans nos champs. Il faut rouvrir les frontières.

Les travailleurs saisonniers européens pourront bientôt venir prêter main-forte aux agriculteurs français malgré la pandémie. Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a précisé ce mercredi sur franceinfo qu’après leur arrivée "ils seront en quatorzaine sur l’exploitation agricole" et qu’ils "ne pourront vraisemblablement pas sortir". Cette autorisation exceptionnelle de voyager dans l’espace Schengen malgré la fermeture des frontières est nécessaire parce qu’il faut "environ 100.000 travailleurs saisonniers par mois pour tenir toute la saison".

Manifestation d'agriculteurs devant la préfecture de Vaucluse
Manifestation d'agriculteurs devant la préfecture de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu