Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les aides à domicile sont aussi sur le front

En cette période de confinement, les aides à domicile sont plus que jamais présentes pour les personnes âgées qui vivent seules chez elles. Mais elles s'inquiètent à l'idée de les contaminer et pour leur propre santé. La profession espère qu'elle ne sera pas oubliée par l'Etat à l'issue de la crise.

Les aides à domicile sont souvent la seule visite que reçoivent les personnes âgées en cette période de confinement.
Les aides à domicile sont souvent la seule visite que reçoivent les personnes âgées en cette période de confinement. © Maxppp - Florian Salesse

Les aides à domicile sont elles aussi sur le front dans la guerre contre le coronavirus. Chaque jour, elle viennent faire la toilette, des soins et préparer à manger aux personnes âgées qui vivent seules chez elles. 

A Rouen, l'association de soins et d'aide à domicile Lajosa s'occupe au quotidien de 300 personnes âgées ou handicapées. Depuis quinze jours, les salariées travaillent toutes équipées de masque. Anticipant l'épidémie de coronavirus, le directeur François Nicolas explique avoir commandé 5.000 masques dès janvier : "Si nous n'avions pas pris ces précautions au préalable, nous aurions eu des difficultés d'approvisionnement sans aucun doute". Les aides à domicile ne se déplacent pas non plus sans gel hydro-alcoolique.

L'association d'aide à domicile rouennaise a également réorganisé les missions de ses salariées. Elles ne font plus le ménage, en revanche elles font quelques courses si besoin. L'objectif étant d'aider au mieux les bénéficiaires les plus isolés et les moins autonomes.

Demande de reconnaissance

Aucun cas de Covid 19 n'a jusqu'alors été recensé chez ces personnes âgées vivant à domicile mais les 70 salariées de Lajosa craignent par dessus tout de les contaminer en étant sans le savoir porteuses du virus. La direction a mis à leur disposition depuis mardi un soutien psychologique via une plate-forme téléphonique.

Les aides à domicile s'inquiètent aussi pour leur propre santé mais pour l'heure le service n'a pas enregistré une seule défection dans ses rangs. Le directeur espère que cette mobilisation sera reconnue : "Ce serait bien que les aides à domicile ne soient pas oubliées et que des mesures soient prises comme pour les personnels de l'hôpital", suggère François Nicolas. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu