Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les appels se multiplient pour rouvrir les frontières entre la France et l'Allemagne

400 personnes, essentiellement des élus allemands et alsaciens, ont signé un manifeste pour réclamer la réouverture des frontières entre la France et l'Allemagne, fermées depuis la mi-mars. Le maire de Kehl et le ministre président de la Sarre y sont notamment favorables.

De nombreux élus alsaciens et allemands appellent à une réouverture totale des frontières entre la France et l'Allemagne
De nombreux élus alsaciens et allemands appellent à une réouverture totale des frontières entre la France et l'Allemagne © Maxppp - Jean-Marc Loos

On fête ce samedi la Journée de l'Europe pour commémorer la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, ce discours considéré comme le texte fondateur de l’Union européenne. Mais depuis le début de la crise du coronavirus, le moins qu’on puisse dire, c’est que les idéaux européens sont mis à mal. Les relations se sont tendues en particulier entre la France et l’Allemagne, qui a fermé de manière unilatérale les frontières le 16 mars dernier.

Des travailleurs frontaliers rejetés

Seuls les frontaliers peuvent passer pour aller travailler, mais leur vie est devenue un enfer depuis deux mois. "Le travailleur frontalier se retrouve pendant une heure et demie ou deux heures devant un poste frontière, s'insurge Cédric Rosen, le président de l’association des frontaliers d'Alsace-Lorraine. J'avais encore quelqu'un qui me disait que son patron lui avait mis son outil dans un hall à part. C'est le seul frontalier parmi 20 salariés, il n'a pas le droit de se mélanger aux autres. Un autre frontalier, son hôpital lui dit : "Ah ben non maintenant tu vas faire tes soins, ta continuité de soins en France, on ne te veut plus en tant qu'Alsacien, en attendant que les choses s'améliorent". Je trouve ça aberrant. Il faut arrêter les contrôles. Ce ne sont pas les contrôles qui vont bloquer le virus. Il faut rouvrir les frontières et avoir une politique européenne cohérente".

Un manifeste pour la réouverture des frontières

Des maires et des élus du Nord de l’Alsace ont rédigé il y a plusieurs semaines un manifeste pour tenter de recoller les morceaux. Il s'intitule "Les frontières se ferment mais pas nos cœurs". Ce texte a été écrit par la conseillère régionale Évelyne Isinger, l’adjointe au maire de Seltz Mylène Heck, le maire de Riedseltz René Richert et Matthias Ackermann, le maire de la commune allemande de Birkenhördt. Il a désormais recueilli plus de 400 signatures, essentiellement des élus allemands et français. Ils ont déjà obtenu des avancées, plusieurs postes frontières ont été rouverts pour les frontaliers, notamment à Lauterbourg, à Beinheim ou encore à Gerstheim. 

Plus de 400 personnes, essentiellement des élus allemands et français, ont signé ce manifeste
Plus de 400 personnes, essentiellement des élus allemands et français, ont signé ce manifeste - Evelyne Isinger

Quelques avancées pour les frontaliers

La présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin Brigitte Klinkert a annoncé ce vendredi une autre bonne nouvelle. Les frontaliers auront à nouveau le droit de faire leurs courses en Allemagne. Depuis la fermeture des frontières, ils n'étaient plus autorisés à se rendre dans un supermarché allemand, en allant ou en revenant du travail, sous peine d’une amende salée, jusqu’à mille euros.

À quand la réouverture totale des frontières ?

Mais pour les élus alsaciens, il faut aller encore plus loin. Les auteurs du manifeste viennent d’écrire un nouveau courrier aux autorités allemandes pour réclamer la réouverture totale des frontières. "La coopération et l'amitié franco-allemande, c'est bien par temps de paix, lorsqu'il n'y a pas la crise, analyse Évelyne Isinger. Mais elles doivent aussi perdurer quand il y a un moment de crise et ce Covid, c'est un moment de crise. _C'est justement quand on est dans la difficulté qu'il faut redoubler d'efforts pour que cette coopération et cette amitié se maintiennent_. Et non seulement se maintiennent, mais soient également renforcées".

Plusieurs élus allemands, ont également appelé ces derniers jours à rouvrir les frontières, c'est le cas du maire de Kehl Toni Vetrano ou encore du ministre président de la Sarre (pour la frontière avec la Moselle). Une manifestation est même organisée ce samedi le long du Rhin côté allemand pour réclamer cette réouverture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu