Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les Bisontins inquiets quant à la diffusion du Covid-19 dans leur ville, selon une consultation

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

Les Bisontins sont inquiets quant à la diffusion du coronavirus, selon une consultation de la mairie effectuée ces derniers jours. Une étude remplie de chiffres mais aussi de tendances. L'une d'entre elles est un voeu : les habitants de Besançon souhaiteraient plus de solidarité et consommer local.

4974 Bisontins ont été interrogés par la mairie.
4974 Bisontins ont été interrogés par la mairie. © Radio France - Alia Doukali

Près d'un mois après l'activation du stade 3 face à la pandémie de coronavirus, le Covid-19 continue de faire plus de morts : il y en a eu 833 de plus ce lundi en 24 heures, le pire bilan quotidien depuis le début de la pandémie. Au total, 8.911 personnes sont décédées du Covid-19 dans le pays.

En Bourgogne-Franche-Comte, il y a eu 367 décès à cause du coronavirus selon le dernier bilan de l'agence régionale de santé. Et la propagation du virus n'est pas pour rassurer les 4.974 Bisontins interrogés par la mairie : 84,12% auraient peur de la propagation du virus, selon une consultation de la mairie de Besançon publiée ce lundi. 

Plus difficile à vivre si le confinement s'éternise 

Les Bisontins interrogés vivent donc le confinement depuis près d'un mois, comme tous les Français, et pour l'instant ils le vivent bien, c'est en tout cas ce que 79,02% d'entre eux auraient déclaré à la mairie. Mais pas forcément si le confinement se prolonge : 47,02% ont peur de mal supporter six semaines de plus de quarantaine. 

Mais il faut bien s'occuper toute la journée :  près de 50 % travaillent de chez eux. Pour les autres, cela oscille entre l'écran de l'ordinateur (14,82 %), l'écran de la télévision (13,51 %) ou encore la cuisine (13,27 %). 

Quid de l'après-pandémie 

Toutefois cette consultation fait ressortir une autre question : celle de l'après-confinement. Et les Bisontins interrogés sont pessimistes, notamment sur les conséquences économiques de la pandémie de coronavirus. C'est ce que disent près de 74% des personnes interrogées. 

Mais la plupart d'entre eux espèrent et souhaitent un changement de mentalités, avec plus de solidarité mais aussi une volonté de consommer local. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu