Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : les consignes de sécurité sont-elles respectées dans les bars palois ?

Par

L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) Béarn et Soule s'inquiète de certains comportements dans les établissements palois. Elle observe que dans certains bars, les consignes de sécurité (distanciation, port du masque) ne sont pas toujours respectées.

Certains responsables de discothèques s'inquiètent de l'avenir de leur établissement. Certains responsables de discothèques s'inquiètent de l'avenir de leur établissement.
Certains responsables de discothèques s'inquiètent de l'avenir de leur établissement. © Radio France - François Sauvestre

Deux semaines après le rappel à l'ordre de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) Béarn et Soule s'inquiète de voir que les règles sanitaires ne sont pas toujours respectées dans les bars béarnais. "On voit des établissements où le personnel ne porte pas le masque, remarque Lionel Imirizaldu, le vice-président de l'Umih Béarn et Soule, en charge des bars et des discothèques. On perd alors en crédibilité."

Publicité
Logo France Bleu

Parfois, il y a des accrochages entre les clients et les responsables d'établissements parce que les clients voient que les règles sont plus souples ailleurs.                        
- Lionel Imirizaldu

loading

Il y aurait donc deux écoles : la souplesse et la fermeté. Au V&B de Bizanos, le gérant Jérémy Dupuy a choisi la seconde option. Pas de masque ? Pas de bière. "Ce qui ne veulent pas le mettre, nous les refusons, explique-t-il. On donne des masques à ceux qui n'en ont pas mais qui acceptent d'en porter dans le bar."

Certains clients ne comprennent pas cette règle stricte. Ils repartent en disant qu'ils ne reviendront plus. Il faut faire avec.                      
- Jérémy Dupuy

loading

Les discothèques dans l'incompréhension

Pendant ce temps, les discothèques n'ont toujours pas le droit de rouvrir. Les discussions sont reportées à septembre. Les quelques 1.500 établissements français, dont les 11 discothèques en Béarn et Soule, sont parfois dans des situations financières difficiles. L'attente est longue. "On est dans l'incompréhension", reconnaît Bruno Garcia, le gérant du Connemara, dans le centre-ville palois. 

Dans certains bars, il n'y a pas de distanciation sociale, le personnel ne porte pas toujours le masque. Mais les discothèques ne peuvent pas rouvrir.              
- Bruno Garcia

loading

Le gérant du Connemara estime que les discothèques ont les moyens d'assurer la sécurité sanitaire. "On a des agents de sécurité. On mettrait du gel hydroalcoolique à l'entrée. On a des systèmes de renouvellement d'air, ça fait partie de nos réglementations habituelles." Mais pour l'heure, les boîtes de nuit n'ont d'autre choix que d'attendre.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu