Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Les eaux d’Orezza ferment le robinet

-
Par , , France Bleu RCFM

Les dégâts collatéraux causés par le Coronavirus et les mesures de confinement sont nombreux dans le monde économique. L’impact se vérifie également dans l’intérieur des terres. La source des eaux d’Orezza a stoppé sa production.

Les eaux d'Orezza contraintes de stopper leur activité
Les eaux d'Orezza contraintes de stopper leur activité - @http://castagniccia-maremonti.com

Personne n’échappe à la propagation du Covid-19. Personne, et ce même si l’on se situe dans l’intérieur de l’île. Le confinement, c’est pour tout le monde pareil. 

Tout le secteur du tourisme est durement touché, mais également les commerçants contraints de rester fermés, l'événementiel, les loisirs et la culture. Des industries sont à l'arrêt aussi, comme par exemple la production des eaux d'Orezza. Le décret ministériel ne leur interdit pas de fonctionner, mais les dirigeants ont décidé de cesser de produire : « un principe de précaution » indique la présidente directrice générale des eaux d'Orezza, Marie-Laurence Mora. « Quelque soit l'impact financier, nous préférons protéger nos salariés ». Ils sont une trentaine à travailler au sein de l'usine, désormais à l'arrêt, pour une durée indéterminée. Orezza assure néanmoins un service minimum, de livraisons, pour approvisionner les commerces de l'alimentaire. « Les stocks sont suffisants, il n'y a pas de pénurie à craindre », assure la direction. 

L'entreprise espère pouvoir bénéficier des mesures de chômage partiel, afin de limiter les pertes économiques. En attendant, elle soigne son image et s'est, par ailleurs, engagée dans une démarche vertueuse dans cette crise sanitaire, en offrant plusieurs centaines de bouteilles aux hôpitaux de Corse. 

Aujourd'hui, c'est un des leaders de l'industrie régionale qui est au point mort. Orezza revendique un chiffre d'affaires annuel de 9 millions d'euros, avec 12 millions de bouteilles produites chaque année. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess