Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les étudiants de l'université de Strasbourg redoutent les cours à distance

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Après la contamination d'une cinquantaine d'étudiants du campus d'Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg ce weekend, les autres étudiants du campus redoutent la fermeture de nouveaux bâtiments et le retour des cours à distance.

Depuis lundi, deux écoles d'ingénieurs et une partie de l'UFR de mathématique du campus d'Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, sont fermés.
Depuis lundi, deux écoles d'ingénieurs et une partie de l'UFR de mathématique du campus d'Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, sont fermés. © Radio France - Marie Maheux

"On est un peu inquiets pour la faculté de pharmacie, de comment va évoluer la situation, s’ils vont aussi fermer chez nous ou pas", explique Mélanie, étudiante en quatrième année de pharmacie. Depuis lundi, une partie du campus d'Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, a dû fermer. En cause, une cinquantaine d'étudiants testés positifs au coronavirus le weekend dernier. Deux écoles d’ingénieurs, Télécom Physique Strasbourg (TPS) et l’École supérieure de biotechnologie de Strasbourg (ESBS) ainsi une partie de l’UFR de mathématique (informatique et physique ingénierie) sont concernées. Ce qui préoccupe les autres étudiants sur place. 

L'école d'ingénieur Télécom Physique Strasbourg restera fermée aux élèves jusqu'au 24 septembre.
L'école d'ingénieur Télécom Physique Strasbourg restera fermée aux élèves jusqu'au 24 septembre. © Radio France - Marie Maheux

Le sentiment de solitude lors des cours à distance

Pour Mélanie, le confinement est un mauvaise souvenir. La situation sur son campus l'inquiète : "Reprendre les cours à distance, être de nouveau seul chez soi... Tout ce qu’on a déjà vécu pendant trois mois avant l’été, je n’ai vraiment pas envie de revivre ça." 

L'ensemble des 800 étudiants concernés par la fermeture des bâtiments se fera tester dans les prochains jours a indiqué l'ARS.
L'ensemble des 800 étudiants concernés par la fermeture des bâtiments se fera tester dans les prochains jours a indiqué l'ARS. © Radio France - Marie Maheux

Le casse tête des travaux pratiques

Sarah, une autre étudiante en pharmacie, pense aussi à sa scolarité : " On a les travaux dirigés et les travaux pratiques qui nécessitent vraiment d’être sur place. Déjà l’année dernière on a eu du retard. On a dû faire un cours de pharmacologie à distance, où l'on devait normalement injecter des molécule sur des rats. On a donc dû inventer et essayer de trouver quel effet ça aurait pu avoir sur le rat. A distance c’est impossible." 

Une considération que prend également en compte Christophe Collet, directeur de l'école Télécom Physique Strasbourg, qui a dû fermer : "Si jamais la période de fermeture de l'école devait durer plus longtemps que prévu, on a déjà envisagé de supprimer les congés de la Toussaint et de récupérer une semaine pour faire ces travaux pratiques." 

On ne peut pas imaginer de diplômer des gens qui auront fait une année de cours théoriques sans aucune pratique. 

Sur le campus, les étudiants sont masqués mais les distances et les gestes barrières doivent être régulièrement rappelés.
Sur le campus, les étudiants sont masqués mais les distances et les gestes barrières doivent être régulièrement rappelés. © Radio France - Marie Maheux

Le renforcement de la sensibilisation 

Dans un communiqué, l'université de Strasbourg rappelle l'importance des gestes barrières : "Lavage régulier des mains, port du masque en toute circonstance à l'intérieur des bâtiments et sur les campus, et respect de la distanciation physique à chaque fois que cela est possible." 

Pour sensibiliser les étudiants sur les campus, les informer et leur rappeler les différentes consignes sanitaires, une brigade composée de soixante étudiants vacataires a été recrutée. Selon l'université, elle sera "renforcée et la plage horaire de leurs rondes allongée afin d'assurer une présence supplémentaire en fin de journée sur les campus, après les heures de cours."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess