Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les Hauts-de-France en rouge sur la carte provisoire du déconfinement

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu Picardie

L'ensemble des départements des Hauts-de-France sont en rouge sur la première carte du déconfinement révélée ce jeudi soir par le Ministre de la Santé.

Carte provisoire de synthèse du déconfinement du Ministère des Solidarités et de la Santé
Carte provisoire de synthèse du déconfinement du Ministère des Solidarités et de la Santé © Radio France - Eric Turpin

Sans grande surprise, l'ensemble de la région Hauts-de-France est en rouge sur la carte provisoire du déconfinement. Cette carte indiquera le niveau plus ou moins large de déconfinement qui s'appliquera à un territoire donné à partir du lundi 11 mai. Le gouvernement n'a pas encore détaillé quelles seront les conséquences pour les départements classés "rouge" mais cela pourrait retarder, par exemple, la réouverture des écoles.

Vert pour la circulation du virus

Pour l'instant, deux critères guident le gouvernement : le premier est la circulation du virus (mesurée par le nombre de cas suspects de Covid-19 admis aux urgences). Sur ce critère, seul le département de l'Aisne est classé rouge dans la région. Plus de 10% des admissions aux urgences ces 7 derniers jours ont concernés des cas suspects ou avérés de malades du nouveau coronavirus.

.
. © Radio France - Eric Turpin

Rouge pour les hôpitaux

Deuxième critère retenu, la tension dans les hôpitaux liés aux patients atteints du virus. Si plus de 80% des lits de réanimation dans le département sont occupés par ces patients, le territoire se colorie en rouge. Les 5 départements des Hauts-de-France connaissent une tension dans les services de réanimation des hôpitaux.

.
. © Radio France - Eric Turpin

Mardi, lors de son discours à l'Assemblée Nationale présentant le plan de déconfinement pour la France, le Premier Ministre avait évoqué un troisième critère : la capacité, par département, de tester tous les cas suspects de Covid-19 et les personnes qui ont été en contact. Ce critère a disparu ce jeudi soir de la première présentation de la carte provisoire du déconfinement qui ne change en rien les règles actuelles du confinement, en vigueur jusqu'au 11 mai, partout en France.

Cela peut-il changer ?

Ce jeudi, on comptait 360 personnes en réanimation dans les hôpitaux des Hauts-de-France. Il y en avait 421 une semaine plus tôt et 583 au plus fort de l'épidémie, le 7 avril dernier. Au CHU de Lille, on est désormais sur "une à  deux admissions par jour en réanimation de patients atteints du Covid-19 contre une vingtaine il y a un mois environ" explique Patrick Goldstein qui appelle à la vigilance de tous. Le chef du service des urgences dans le Nord fait part aujourd'hui de ses craintes sur le manque de médicaments : "il faut reconstituer nos stocks en anesthésie notamment".

Il y a un problème mondial d'alimentation en médicaments et ça prendra plusieurs semaines. 

D'où la nécessité de reporter toujours des opérations non-urgentes et de donner la priorité aux services d'urgence et à la cancérologie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess