Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les locations touristiques et saisonnières interdites en Seine-Maritime

Le préfet de Seine-Maritime a pris un arrêté pour interdire les locations touristiques et saisonnières dans le département jusqu'au 15 avril. La préfecture veut ainsi empêcher les "déplacements de loisirs" et en particulier les départs en vacances.

Le préfet de la Seine-Maritime interdit les locations touristiques jusqu'au 15 avril dans le département. Ici, Étretat.
Le préfet de la Seine-Maritime interdit les locations touristiques jusqu'au 15 avril dans le département. Ici, Étretat. © Radio France - Thomas Schonheere

Comme le Calvados le week-end dernier et d'autres départements du littoral français, le préfet de Seine-Maritime annonce ce mardi 7 avril 2020 avoir pris un arrêté visant à interdire les hébergements à vocation touristique dans le département normand jusqu'au 15 avril prochain. Cet arrêté est destiné à assurer le respect du confinement "qui est l'outil essentiel pour limiter les tensions sur nos capacités de réanimation" indique la préfecture. L'objectif est d'empêcher notamment les départs en vacances au moment où débutent les vacances de printemps.

Cet arrêté préfectoral interdit les locations de chambres d’hôtel pour motif touristique et les locations saisonnières, y compris via des plateformes de mise en relation. Toutefois, ce dispositif n’empêche pas les hébergements professionnels à l'hôtel, ni l’hébergement d’urgence des personnes précaires. Les préfets du Calvados, de la Manche et de la Somme ont pris des arrêtés équivalents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu