Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les marchés, "c'est pour s'alimenter, pas pour se promener" pendant le confinement

Pendant le confinement lié au coronavirus, les supermarchés, les commerces alimentaires et les marchés restent ouverts. Mais les règles de distanciation n'y sont pas forcément respectées, ce qui préoccupe certaines communes dont les maires ont donc décidé de suspendre les marchés.

Peu de commerçants et peu de clients sur le marché de Conches-en-Ouche dans l'Eure ce jeudi 19 mars
Peu de commerçants et peu de clients sur le marché de Conches-en-Ouche dans l'Eure ce jeudi 19 mars © Radio France - Laurent Philippot

Partout en France, des images de marchés bondés. En plein confinement lié à la pandémie de coronavirus Covid-19, les règles de distanciation ne sont pas forcément respectées par tous. Une situation qui inquiète certains maires de Normandie. Plusieurs ont décidé de suspendre purement et simplement les marchés, ou tentent de trouver des solutions pour garantir la sécurité des exposants et des clients. 

Ainsi à Pont-Audemer, dans l'Eure, il y a aura bien le marché ce vendredi. Le maire a décidé de le maintenir, car une solution a été trouvée avec la société qui gère le marché pour adapter l'espace. "On aura, à l'entrée de chaque rue qui mène au marché, des bâches pour rappeler les règles de sécurité", détaille Michel Leroux, qui le répète : "Il faut venir seul, on n'a pas besoin de venir en famille. On vient chercher des produits pour s'alimenter, ce n'est pas un lieu de promenade".

Les policiers et les gendarmes seront d'ailleurs sur le marché pour vérifier que les clients ont bien leur attestation de déplacement pour justifier de leur présence sur les marchés. 

À Beaumont-le-Roger, le marché aura bien lieu aussi, "il faut que les gens se nourrissent, il ne faut pas que la France s'arrête", dit le maire Jean-Pierre Leroux, avant d'ajouter : "S'ils ne sont pas raisonnables, on prendra des sanctions"

En revanche, à Bernay, le maire a décidé de suspendre le marché hebdomadaire du samedi matin, au moins dans un premier temps : "Je souhaite qu'on prenne le temps de regarder comment on peut aménager [l'espace] pour nos maraîchers locaux, parce qu'aujourd'hui, comme est organisé notre marché, on ne parlerait plus de confinement, mais au contraire, on mettrait les gens les uns sur les autres", argumente Jean-Hugues Bonamy. 

Des exposants moins nombreux

À Conches-en-Ouche, le marché a lieu tous les jeudis. Ils étaient beaucoup moins nombreux ce jeudi, mais Vivien a tenu a faire le déplacement ."On s'adapte", dit l'homme qui, depuis cinq ans, écume les marchés de l'Eure avec ses bouchons et ses samoussas. 

Vivien, avec son camion de spécialités réunionnaises, est présent sur cinq marchés de l'Eure.
Vivien, avec son camion de spécialités réunionnaises, est présent sur cinq marchés de l'Eure. © Radio France - Laurent Philippot

Vivien sera d'ailleurs ce samedi sur le marché place Clemenceau à Évreux. Il y croisera Rick Van Hout, producteur de légumes à Grand-Bourgtheroulde.

Quand il n'est pas sur les marchés, Rick Van Hout prépare ses tunnels de fraises, en pleine terre
Quand il n'est pas sur les marchés, Rick Van Hout prépare ses tunnels de fraises, en pleine terre - Rick Van Hout

Aller sur le marché, Rick Van Hout s'est posé la question d'abord avec sa femme puis "on en a discuté entre collègues, on en a discuté également avec le représentant de la mairie, José, on est en contact permanent avec lui", explique celui qui est aussi  le représentant des commerçants non sédentaires du marché d'Évreux. "On va mettre en place un petit périmètre de sécurité autour des étals", explique-t-il.

On va mettre en place un petit périmètre de sécurité autour des étals

Vernon ou Les Andelys font partie des communes qui ont décidé de maintenir les marchés. Ce n'est pas le choix qu'a fait le maire de Gisors, où il n'y aura pas de marché ce vendredi. "C'est impossible pour moi de garantir la protection de la population", précise Alexandre Rassaërt, qui a suspendu les deux marchés de la capitale du Vexin normand dès le dimanche 15 mars. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess