Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les Nancéiens lassés à l'idée d'un confinement le week-end

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Des confinements locaux le week-end sont à l'étude dans les 20 départements en surveillance renforcée dont la Meurthe-et-Moselle. Une option loin de faire l'unanimité dans les rues de Nancy.

La place Stanislas à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 3 mars 2021
La place Stanislas à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 3 mars 2021 © Radio France - Romain Berchet

Le Premier ministre tiendra une conférence de presse ce jeudi à 18 heures pour faire un nouveau point de situation sur l'épidémie de Covid-19. Les restrictions sanitaires pourraient être renforcées dans les 20 départements placés sous surveillance depuis la semaine dernière. La Meurthe-et-Moselle fait partie de cette liste. Un confinement local uniquement le week-end reste une option sur la table. Fatigués par la durée de la crise, les Nancéiens ne veulent pas d'un "restez à la maison" le samedi et dimanche. 

"Je suis déprimé, je n'en peux plus du Covid." La réflexion revient comme un boomerang. "On à l'impression de sortir d'aller au travail et de ne rien faire d'autre", souligne Marie. Sur la place Stanislas, le confinement le week-end est loin de faire l'unanimité : "le samedi ou dimanche on a envie de se balader pour décompresser surtout après une semaine de travail. En plus les beaux jours arrivent. Alors le couvre-feu nous faisons avec mais pas plus."

Le virus est là aussi en semaine - un Nancéien 

Contre-productif ?

Il y a aussi de la résignation parmi les habitants. "Moi je suis déjà confiné le week-end, tout est fermé", déplore Marco. Certains étudiants admettent que les habitudes changeront : "avec le couvre-feu les soirées démarraient à 14 heures. On buvait de l'alcool jusqu'à 18 heures et puis on rentrait." D'autres Nancéiens préfèrent manier l'humour. Ils se demandent si le virus ne circule que le samedi et dimanche. "Avec le confinement, les jeunes vont partir à la campagne le vendredi. Ils vont rester ensemble le week-end et ce sera pire", souligne Pierre. La plupart des Nancéiens rencontrés réclament surtout de la logique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess