Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les pompes funèbres proposent des cérémonies d'obsèques en live

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Les sociétés de pompes funèbres se sont adaptées à la réglementation qui restreint les cérémonies d'obsèques. Le groupe Caton a développé un système de retransmission en direct. La formule est gratuite pour les familles soulagées de pouvoir partager ce moment.

Cérémonie d'obsèques suivie en direct sur smartphone
Cérémonie d'obsèques suivie en direct sur smartphone - Photo pompes funèbres Caton

C'est une souffrance pour tous ceux qui perdent un parent, un proche, un ami, en ce moment avec le confinement, les obsèques sont limitées. Pas plus de 20 personnes dans les églises et 5 dans les crématoriums, comme à Saran, près d'Orléans. Alors pour soutenir les familles qu'ils accompagnent, les professionnels du funéraire ont imaginé des solutions. Ainsi le groupe Caton présent dans le Loiret et quasiment toute la région Centre Val de Loire (sauf l'Indre-et-Loire) propose, gratuitement, une retransmission vidéo des cérémonies

"Les gens doivent s'inscrire sur notre site internet, à la page créée au nom du défunt avec l'accord de la famille qui a transmis le lien de connexion au préalable" explique le directeur général Gautier Caton. A partir de là, il est possible de vivre la cérémonie en direct (ou encore de la suivre plus tard en différé).

"Ce sont nos maîtres de cérémonies ou nos conseillers funéraires qui filment, avec leur smartphone ou leur tablette. Ils ont été formés et comme cela nous continuons notre métier qui est de rendre hommage à la vie d'une personne, devant toute sa famille" ajoute Gautier Caton pour qui "cette technologie perdurera après la crise sanitaire"

Et les familles sont de plus en plus nombreuses à choisir ce service. "Aujourd'hui, près de 50 % de nos cérémonies sont filmées" assure Gautier Caton, pour qui au fur et à mesure que les familles vivent le confinement, elles se rendent compte de l'intérêt de cette solution. "Elles nous remercient, comme par exemple des petits-enfants qui ne peuvent pas assister aux obsèques de leurs grands-parents, cela peut être traumatisant car c'est nécessaire pour faire le deuil". 

A ce jour, plus de 5000 personnes ont assisté à une cérémonie avec cette solution numérique.

La retransmission se fait en direct, elle peut aussi être vue en différé
La retransmission se fait en direct, elle peut aussi être vue en différé - Photo pompes funèbres Caton

Parmi ceux qui n'ont pas hésité, il y a Charles Rozé. Cet Orléanais a été frappé début avril, par le décès de son père (victime d'un cancer). Les obsèques ont été célébrées à l'église de Sandillon. Il n'y avait que le petit noyau familial mais il avait convié les autres membres de sa famille et amis qui n'avaient pas le droit d'être présents, à s'inscrire en ligne, pour suivre la cérémonie. 

Les gens nous avaient dit qu'ils allaient se connecter et allumer une bougie à l'heure prévue. Je vous assure que cela fait beaucoup de bien - Charles Rozé

"60 à 80 personnes se sont connectées en direct. Elles seraient venues en temps normal, de Lyon, Paris, Bordeaux mais aussi de Madrid et Dubaï. Cela leur a permis de nous accompagner et nous, de se sentir accompagnés, _ça a été un vrai réconfort_" avoue-t-il.

Et il ajoute concernant cette formule d'obsèques filmées, "c'est _simple et très facile d'accès_". Charles Rozé reconnait qu'avec la crise sanitaire, "ne pas pouvoir rendre hommage aux défunts comme il se doit, c'est très compliqué. Le fait d'avoir une retransmission à distance et donc de partager, c'est un vrai plus et j'encourage tout le monde à le faire".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess