Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les précisions du préfet de Normandie après les annonces d'Emmanuel Macron

Elections municipales, écoles fermées, entreprises, hôpitaux... Le préfet de Seine-Maritime, également préfet de la région Normandie, revient ce vendredi matin sur les mesures annoncées par le président de la République pour endiguer l'épidémie de coronavirus Covid-19 en France.

Emmanuel Macron annonce une série de mesures pour endiguer l'épidémie de coronavirus en France.
Emmanuel Macron annonce une série de mesures pour endiguer l'épidémie de coronavirus en France. © Maxppp - Pierre Teyssot

Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron sur le coronavirus, Pierre-André Durand, préfet de la région Normandie et préfet de Seine-Maritime, assure que des directives plus précises seront annoncées ce vendredi, notamment en ce qui concerne les gardes d'enfants. Les écoles, collèges, lycées et universités seront en effet fermés à partir de lundi 16 mars. Une épidémie qui va "changer nos modes de vie", prévient le préfet. 

Pour soulager les parents, des "dispositions" seront mises en place, assure-t-il, même si elles ne sont pour l'heure "pas encore totalement arrêtées". "D'ores et déjà, la ministre du Travail a annoncé la possibilité d'activer les congés maladie. C'est une mesure transitoire qui sera précisée", dit-il. Il s'agit d'un arrêt de travail indemnisé de 14 jours que les parents peuvent se partager. 

"Nous attendons un certain nombre d'orientations", admet le préfet, qui prévient toutefois que la priorité sera donnée aux soignants. "Il faut que les services de soin, les services de secours soient pleinement mobilisés, et puissent dans les semaines à venir être complètement opérationnels, y compris les personnels qui ont des enfants à garder. Il faut que ce dispositif les concerne en priorité", indique Pierre-André Durand.

Les grands-parents peuvent-ils garder leurs petits-enfants ?

_"On considère qu'à partir de 70 ans, il est nécessaire de se préserver, rappelle le préfet de Normandie. La réponse est dont "fonction de l'âge de la personne", selon lui : "S'il s'agit de très jeunes grands-parents, c'est sans doute quelque chose qui peut s'envisager. Au-delà d'un certain âge, c'est clairement à éviter"_, prévient-il.

Une question se pose aussi pour les assistants maternels : "Une chose est de garder un enfant, une autre en est de garder plusieurs", estime le préfet.  

Le système de santé est-il prêt à affronter l'épidémie ?

Alors que la Normandie dénombre ce vendredi 68 cas de contamination au Covid-19, "l'Agence régionale de santé est très active, les personnels sont mobilisés, le corps médical et l'ensemble des professionnels de santé sont sur le pont, assure Pierre-André Durand. Nous sommes prêts à y faire face". 

"Tous les gestes barrières, il faut vraiment les respecter", rappelle cependant le préfet : tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs jetables à utilisation unique, se laver les mains très régulièrement.  

Et les municipales ? 

Alors que le premier tour des élections municipales est prévu ce dimanche, "les maires et les personnels de mairie sur le pont, assure également le préfet. Il s'agit d'être attentif aux bons comportements, d'éviter des files trop longues, de maintenir des espaces raisonnables, d'éternuer dans son coude... Le virus se transmet non pas tant par les objets mais par les liquides, comme les postillons. C'est cela qu'il faut éviter"

Le préfet indique avoir envoyé des instructions aux mairies. "Je ne doute pas qu'il n'y aura pas de difficultés pour que le scrutin se déroule dans de bonnes conditions", rassure-t-il.  

Les entreprises touchées   

"Un dispositif puissant de soutien à nos entreprises, en plus des mesures nationales annoncées, sera mis en place, a d'ores et déjà assuré Pierre-André Durand. Aujourd'hui, un chef d'entreprise peut s'adresser à l'Urssaf, à la Direccte, à la DDFIP, en fonction de son besoin. Grâce à la plateforme, à la cellule commune que nous avons monté avec la région, nous examinons le cas et il est possible de lui présenter d'autres dispositifs." 

Jeudi soir, "le président a annoncé d'emblée des dispositif d'étalement de droit, pour les questions de charges sociales et fiscales", autrement dit un report des cotisations, rappelle-t-il. 

Un nouveau point sera fait par le préfet de la région Normandie dans la journée de vendredi pour préciser certaines mesures. D'autres "prendront plusieurs jours à mettre en place", prévient le préfet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu