Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les prisons du Berry équipées en masques ce samedi matin

-
Par , France Bleu Berry

La colère montait depuis plusieurs jours chez les surveillants pénitentiaires de toute la France. Vendredi, le gouvernement a finalement promis que des masques seraient livrés dès ce samedi matin, dans toutes les prisons de France.

Le centre pénitentiaire de Châteauroux
Le centre pénitentiaire de Châteauroux © Radio France - Lisa Guyenne

C'est une victoire pour les personnels pénitentiers. Face au manque de protections constaté dans les prisons françaises, il  y a quelques jours, le syndicat FO-Pénitentiaire avait saisi le Conseil d'Etat. Et finalement, avant même que le Conseil ne se prononce, le ministère de la Justice a promis que des masques seraient livrés dès ce samedi matin, dans toutes les prisons de France. 

"On attend encore du gel hydroalcoolique et des gants"

C'était chose faite, ce samedi, dans les établissements pénitentiaires du Berry. Dans l'Indre, la cinquantaine de surveillants qui ont pris leur service ce samedi matin à la maison d'arrêt des Craquelins, à Châteauroux, ont reçu chacun un masque. Même chose pour les surveillants de la centrale Saint-Maur ainsi qu'à la prison de Bourges. 

"Ce sont des masques chirurgicaux, qui devront être changés tous les jours", précise un délégué syndical. "On attend encore du gel et des gants", nuance ce dernier. 

Protéger les surveillants comme les détenus

Ces mesures étaient réclamées depuis longtemps, à la fois pour rassurer les surveillants, surtout après la mort d'un gardien de la prison d'Orléans-Saran contaminé par le Covid-19 cette semaine, mais aussi pour protéger les détenus. "Voir défiler des surveillants avec des masques, ce n'est pas pour faire peur aux détenus, c'est justement pour les protéger. Car nous sommes les seuls à venir de l'extérieur, et donc à potentiellement pouvoir les contaminer", explique le délégué syndical.

Un autre syndicaliste du Berry précise que "des protections sont aussi prévues pour les détenus". En France, ils sont 31 prisonniers à avoir porté plainte contre le Premier ministre et contre le ministère de la Justice pour non-assistance à personne en danger, en raison de ce manque de mesures sanitaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu