Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Déconfinement : les propriétaires de campings de Vaucluse réclament une réouverture rapide

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les propriétaires de campings de Vaucluse demandent la réouverture de leurs établissements. Ils affichent souvent complet pour le long week-end de l'Ascension et ne comprennent pas pourquoi gîtes et hôtels peuvent rouvrir, mais pas les campings.

Le camping Le Luberon à Apt est désert
Le camping Le Luberon à Apt est désert - Laurence Delfosse

Les gestionnaires de campings de Vaucluse ne comprennent pas pourquoi ils doivent rester fermés. Les gîtes et les chambres d'hôtes peuvent accueillir des touristes pour ce long week-end de l’Ascension mais les campings sont vides alors que d'habitude en Vaucluse, ils affichent souvent complet.

Le gouvernement devrait réfléchir la semaine prochaine à une éventuelle réouverture des campings, mais pour l'instant, les 90 campings de Vaucluse sont vides.

Le président n'a pas parlé des campings

À Apt, au camping Le Luberon, Laurence Delfosse est très remontée. Sans décision du gouvernement, ses 110 emplacements restent vides et l'emploi des trois saisonniers est menacé. Les emplacements des caravanes sont envahis d'herbe et les mobile-homes sont vides : "C'est toujours complet en général pour l'Ascension mais là, on nous interdit d'ouvrir. Les hôtels, les gîtes et les chambres d’hôtes peuvent ouvrir, mais les campings doivent rester fermés."

"On est pourtant prêts pour les mesures barrières, poursuit-elle. Plexiglas, masques et gels, on est prêts. Je n'ai pas entendu une seule fois le mot 'campings' dans la bouche du président ou du Premier ministre depuis le début de la crise du coronavirus. La mairie ou l'office de tourisme ne nous ont pas téléphoné : personne ne s'occupe de nous. Aujourd'hui, les propriétaires de campings de Vaucluse sont très remontés."

Piscine vide et réservations qui dégringolent

À Mondragon, le propriétaire du camping de La Pinède s'inquiète pour cet été. Il redoute que les mesures sanitaires contre le Covid-19 gâchent les vacances. L'Ascension, c'est le gros week-end du printemps, mais le coronavirus a tout changé. Le propriétaire, Parick Prudhomme est assailli par de possibles clients : "Tout le monde nous pose des questions et nous dit 'faites-nous des prix et on vient' ce week-end"

Mais le camping restera fermé. L'Agence régionale de santé a exigé que Patrick Prudhomme vide le bassin de sa piscine. Il se désole : "Ça fait drôle. J'ai une piscine vide, 40 mobile-homes tous fermés et des réservations qui dégringolent tous les jours. C'est dramatique."

Ce propriétaire de camping estime qu'il ne pourra pas appliquer les mesures barrières : "C'est impossible Je suis un petit camping familial avec deux salariés. Ce n'est pas possible d'avoir un salarié en permanence aux sanitaires pour nettoyer dès qu'un campeur est sorti" des toilettes.

Patrick Prudhomme regrette le manque de consignes officielles : "On nous a seulement dit 'pour vos animations, vous aurez un micro pour 10 personnes... Vous voyez ce cinéma dans un camping ?" Patrick ajoute : "On a nous dit 'pour le bassin, trois personnes pour deux mètres carrés' mais on ne nous a pas dit si on allait rouvrir les campings."

Le gouvernement étudiera cette réouverture des campings la semaine prochaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu