Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les recommandations officielles pour visiter des proches en Ehpad

-
Par , France Bleu

Depuis lundi il est de nouveau possible de rendre visite à des proches en Ehpad, dans des conditions très encadrées. France Bleu fait le point.

Reprise des visites familiales pour les résidents en Ehpad pendant le confinement du Covid-19, à la maison de retraite des Figuiers de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), le 21 avril 2020
Reprise des visites familiales pour les résidents en Ehpad pendant le confinement du Covid-19, à la maison de retraite des Figuiers de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), le 21 avril 2020 © Maxppp - Sébastien Botella

Sas vitrés, listes d'attente, contacts physiques interdits... Depuis lundi, les visites en Ehpad sont de nouveau autorisées, à la demande du résident et dans des conditions "extrêmement limitées". Alors que 45% des Ehpad ont signalé au moins un cas positif de Covid-19, le gouvernement a publié un protocole strict pour encadrer ces retrouvailles entre les plus âgés et leurs familles. Ces recommandations peuvent être renforcées selon la situation de l’établissement. France Bleu fait le point.

Visites à la demande du résident

Les demandes de visites doivent émaner du résident indique le document qui précise que "dans le cas où le résident ne peut pas l’exprimer formellement en première intention, son avis est sollicité quant à l’éventualité d’une visite."

Les résidents pour qui "le confinement a un fort impact sur la santé physique et mentale" sont prioritaires. C'est à l’équipe soignante et aux médecins coordonnateurs de décider le cas échéant.

Pas plus de deux visiteurs pour une durée d'une heure maximum

Les proches sont ensuite tenus de remplir "une demande écrite de rendez-vous, qui pourra utilement être dématérialisée". Un courrier, email, ou sms de l’établissement définissant la procédure, les conditions, la méthodologie, le jour et l’heure de la visite doit être adressé aux proches en amont de la visite. 

Etat de santé du résident, situation de l’établissement : la durée de la rencontre peut varier d'un établissement à l'autre mais "les visites ne peuvent, en tout état de cause, excéder une heure." 

Deux personnes maximum "sont admises pour les visites dans les espaces convivialité et en extérieur".

Contacts physiques interdits

Les proches doivent signer une charte dans laquelle ils s’engagent à respecter l’intégralité du protocole et des mesures sanitaires en particulier les gestes barrières. Il est interdit "de toucher le résident" et "d’échanger des objets et denrées". "En cas de transgression des règles de sécurité et gestes barrières par les proches, leurs visites seront suspendues" précise le document.

Les familles sont aussi tenues de se laver les mains, remplir un questionnaire attestant qu'elles n'ont pas de symptômes et porter des masques. Les établissements sont aussi invités à prendre la température des visiteurs à l’aide d’un thermomètre sans contact.

Autre impératif à respecter, le circuit de la visite doit être "sécurisé" pour "éviter tout contact entre le visiteur et les résidents et les personnels de l’établissement (hormis ceux chargés d'accueillir et accompagner les visiteurs)." Il est recommandé d'éviter que plusieurs familles soient présentes au même moment et une distance physique d’au moins 1,50m est obligatoire. "Grande table, décoration végétale, éventuellement séparation mobile vitrée ou plexiglass"  : il revient aux Ehpad de la faire respecter.

Il est nécessaire qu’un professionnel puisse être présent pendant les visites indique encore le gouvernement précisant "qu'en cas de nécessité, il pourra être prévu un retour de bénévoles en nombre limité, formés aux gestes barrières et à la distanciation sociale et connaissant les contraintes des établissements (ex : pompiers volontaires, protection civile, Croix-Rouge par exemple)."

Rencontres en extérieur privilégiées

"Trois possibilités de lieu sont envisageables pour organiser ces rencontres", mais "les rencontres en extérieur sont privilégiées pour que les visiteurs ne rentrent pas dans l’établissement". Terrasse, jardin, cour, parking : à chaque établissement de s'organiser.

En cas d'impossibilité d'organiser ces visites en extérieur, "un espace dédié au rez-de-chaussée de l’établissement, avec entrée indépendante pour les visiteurs" peut être aménagé dans les salles de restaurant par exemple.

Enfin, pour les résidents qui "présentent des contre-indications médicales (maladie aiguë grave, fin de vie, etc.), mais aussi des difficultés de mobilité significatives, ou des troubles du comportement ou des troubles cognitifs importants qui pourraient ne pas leur permettre dans certaines situations de se déplacer", il est "envisageable qu’un proche puisse leur rendre visite directement dans leur chambre" à condition que toutes les précautions sanitaires soient prises. 

Quelles règles pour les Ehpad avec des cas de Covid-19 ?

Dans l'ensemble des Ehpad, et notamment dans ceux où des cas de Covid-19 ont été recensés, l'exécutif rappelle qu'"il revient aux directrices et directeurs d’établissement de décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l’équipe soignante et en particulier les médecins coordonnateurs le cas échéant, en fonction de la situation sanitaire de l’établissement et dans le respect des préconisations en vigueur dans le territoire concerné".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess