Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les santonniers craignent la fin de leur profession

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

À l'approche des fêtes de fin d'année les santonniers sont inquiets, les marchés de Noël et les foires s'annulent chaque semaine à cause de l'épidémie de Covid-19. Cette période de l'année représente 80% de leur chiffre d'affaires, l'Atelier de Fanny à Aubagne craint pour sa survie.

Les foires aux Santons s'annulent dans la région.
Les foires aux Santons s'annulent dans la région. © Maxppp - SEBASTIEN NOGIER

L'esprit n'est pas vraiment à la fête à l'Atelier de Fanny à Aubagne où Anthony Macciocu et son père fabriquent des santons et confectionnent des décors de crèche. Toutes les semaines des marchés de Noël ou foires aux Santons sont annulés dans la région à cause de l'épidémie de Covid-19, les ventes sont déjà en forte baisse alors que c'est à cette période de l'année que les santonniers jouent leur chiffre d'affaires. Les marchés et foires représentent 80% de leur chiffre d'affaires annuels. 

"On fabrique toute l'année pour vendre avant les fêtes de fin d'année. 80 % de notre chiffre d'affaires se fait sur les salons et les foires. Si ces foires s'annulent on va avoir un gros manque à gagner et ce sera peut-être la fin de notre entreprise, donc de notre profession." - Anthony Macciocu

Anthony Macciocu comme d'autres santonniers demandent au préfet de maintenir les rendez-vous qui sont prévus dans le respect des mesures sanitaires. Il estime que c'est possible d'espacer les stands ou encore de limiter le nombre de personnes. A ce jour, il y a toujours une incertitude concernant le maintient des foires de Marseille et Aubagne prévues au mois de novembre. 

"Toute l'année on paie des charges, si il n'y a rien qui rentre, on ne va pas s'en sortir. La situation devient critique."

Aujourd'hui certains misent sur les ventes sur internet mais cela ne pourra jamais compenser les pertes liées aux annulations des rendez-vous. 

"Internet, ça ne compensera jamais, l'ambiance des foires aux Santons, l'engouement, le monde qui se déplace. On n'achète moins chez soi devant son écran."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess