Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les SDF malades accueillis dans un centre spécialisé à Falicon, sur les hauteurs de Nice

-
Par , France Bleu Azur

Les services de l'État et les associations s'organisent pour accueillir les populations précaires et sans domicile fixe qui pourraient contracter le Covid-19. Un centre d'hébergement spécialisé vient d'être aménagé à Falicon avec 18 places disponibles.

Les SDF positifs au Covid-19 pourront être accueillis dans un centre d'hébergement spécialisé à Falicon, route du Mont Chauve
Les SDF positifs au Covid-19 pourront être accueillis dans un centre d'hébergement spécialisé à Falicon, route du Mont Chauve © Maxppp - Dylan Meiffret

Dans les Alpes Maritimes, la préfecture n'a pas détecté pour le moment de cas positifs chez les SDF. Qu'ils vivent dans la rue ou dans des hébergements collectifs, cette population est suivie de près par les acteurs sociaux. Jérémy Crunchant, directeur général de la protection civile, explique que ses équipes ont "l'habitude de travailler auprès des personnes défavorisées. Les maraudes se poursuivent dans les rues. Nous avons assisté l'ouverture de lieux d'accueil à Menton, Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer depuis le début de la crise sanitaire et nous prenons la température des personnes régulièrement. On fait respecter les mesures barrière, de distanciation sociale..."

Un centre de vacances transformé 

À Nice, un site a donc été identifié pour accueillir les hommes et femmes sans-abri testés positifs au Covid-19 mais dont l'état de santé ne nécessite pas une hospitalisation. Les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse sont en train d'équiper eux aussi des centres du même type. Les publics démunis y seront orientés sur décision médicale et seront assistés par des travailleurs sociaux et bénévoles associatifs. 

"Ce n'est pas un hôpital bis", précise Hervé Demai, directeur départemental de la cohésion sociale. C'est un centre où "seront prises en charges des personnes qui présentent des symptômes sans gravité, qui peuvent être isolées dans des chambres". Ce lieu est un centre de vacances de la CMCAS (la Caisse mutuelle complémentaire d’action sociale des électriciens et gaziers des Alpes-Maritimes) que le gestionnaire accepte de mettre à disposition, situé sur les hauteurs de Nice, route du Mont Chauve. 

L'État, qui finance ce dispositif, confie sa gestion à l'opérateur social ALC. Des travailleurs sociaux seront épaulés par des bénévoles de la Protection civile et de la Croix-Rouge française, une quinzaine de personnes mobilisables jour et nuit. Une équipe de soignants hygiénistes du CHU de Nice les ont formés. Le site est prêt à fonctionner. Il sera surveillé sept jours sur sept, 24 heures sur 24 avec un agent de sécurité.

18 chambres individuelles disponibles 

Les SDF testés positifs au Covid-19 seront transportés dans ce centre par une ambulance de la Croix-Rouge ou de la Protection civile. "Ils seront confinés dans une chambre individuelle avec une douche, ils pourront se reposer, des repas leur seront servis en chambre" détaille Damien Do Santos, vice-président de la Croix-Rouge française dans les Alpes-Maritimes. "Il y a un vestiaire pour que les bénévoles et les soignants  se changent, ils sont équipés de masques FFP2, de sur-blouses, sur-chaussures, gants, etc." 

Les bénévoles de la Protection civile seront au nombre de dix : "Ils vérifieront que les mesures barrières seront respectées, peuvent prendre la température, assister l'équipe du CHU, infirmier ou soignant qui sera en charge du suivi médical des personnes hébergées" ajoute Jérémy Crunchant, directeur général de la Protection civile. Au moindre doute, si l'état de santé d'une personne s’aggrave, le Samu sera prévenu

L'État a par ailleurs pré-réservé dans le département près de 400 places dans des hôtels pour les publics fragiles, "de nouveaux lieux d'accueil pourraient ouvrir s'il faut monter en puissance" affirme Hervé Demai. 

Accompagner les SDF

À Cannes, en complément du site municipal habituel du foyer Lycklama, un deuxième centre d’accueil des SDF a ouvert : au rez-de-chaussée du palais des festivals et des congrès, mis à disposition du centre communal d’action sociale, de nuit comme de jour, avec des lits, un service de repas, des douches, le tout en respectant toutes les distances et exigences sanitaires requises. 

À Nice et Menton, deux gymnases ont aussi été ouverts récemment, dédiés à l'accueil des sans domicile fixe en raison du coronavirus.

La Région PACA a de son côté ouvert certains CREPS (centre de ressources, d’expertise et de performances sportives) aux personnes SDF. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess