Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les seniors contre l'idée d'un auto-confinement

-
Par , France Bleu Poitou

Face à l'émergence des variants, le Conseil scientifique recommande fortement aux personnes âgées et à risque de s'auto-confiner pendant plusieurs semaines, en attendant d'être vaccinées. Mais cette mesure qui est loin de faire l'unanimité chez les seniors poitevins.

A Poitiers, l'idée d'un auto-confinement des seniors est loin de faire l'unanimité. (Illustration)
A Poitiers, l'idée d'un auto-confinement des seniors est loin de faire l'unanimité. (Illustration) © Radio France - Claire Leys

L'idée était déjà apparue au printemps 2020 : un confinement ciblé, pour protéger les personnes âgées et à risques. Mais le gouvernement l'avait immédiatement abandonnée. Pourtant, face à l'émergence des variants, l'idée refait surface ces derniers jours. C'est le Conseil scientifique qui, dans son dernier rapport, suggère fortement aux personnes âgées et à risques de s'auto-confiner pendant plusieurs semaines. "Moi je m'auto-confine déjà, explique Marie-Claude. Je sors une fois tous les deux jours pour faire des courses mais sinon, je reste chez moi. On peut pas se faire vacciner, il n'y a pas de vaccin !"

Les mêmes règles pour tous

Hélène comprend que cette idée cherche avant-tout à protéger les personnes les plus fragiles. Mais à 96 ans, elle ne veut pas de différence entre les citoyens : "Je trouve que l'on parle beaucoup des personnes âgées, qu'on fait des catégories de personnalités et je ne suis pas d'accord. Je vais bientôt avoir 97 ans et je me considère comme un Français à part entière." Ce retraité poitevin confirme : "Les personnes âgées sont les plus sérieuses ! On se prive de tout déjà, il faudrait plutôt se tourner vers les jeunes qui ne respectent pas les gestes barrières." Mais pour Luc, il est difficile d'en vouloir aux jeunes : "Il faut essayer de leur faire comprendre bien sûr, mais il y a des gens âgés qui ne comprennent pas donc c'est pas plus simple pour les jeunes." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess