Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : masque obligatoire sur les marchés et aux abords de toutes les écoles de Bordeaux Métropole

-
Par , France Bleu Gironde

Un arrêté préfectoral publié ce jeudi 27 août rend obligatoire le port du masque sur tous les marchés de la métropole de Bordeaux, et aux abords de toutes les écoles. 28 communes réparties sur les deux rives de la Garonne sont concernées.

La rentrée se fera masquée aux abords de toutes les écoles dans la métropole bordelaise. Image d'illustration.
La rentrée se fera masquée aux abords de toutes les écoles dans la métropole bordelaise. Image d'illustration. © Maxppp - Rolland Quadrini

Les maires des 28 communes de la métropole bordelaise se sont réunis autour de la préfecture et de l'Agence régionale de santé (ARS) ce mardi pour discuter des mesures à prendre en commun. Tous se sont accordés sur le fait de rendre obligatoire le masque dans tous les marchés de la métropole ainsi que dans un périmètre de 50 mètres autour de chaque école à partir de la rentrée scolaire. L'arrêté préfectoral doit être publié ce jeudi 27 août.

Si ce n'est pas une seconde vague ça y ressemble pas mal

Le président de la métropole Alain Anziani explique ce choix : "Il est ressorti de cette réunion beaucoup d'interrogations et beaucoup d'inquiétudes et en même temps une grande détermination. Chacun comprend bien que si ce n’est pas une seconde vague cela y ressemble quand même pas mal." 

Une règle sans contrôle ne vaut pas grand-chose

Dans certaines villes de l'agglomération, on compte de très nombreuses écoles : plus d'une centaine à Bordeaux, une trentaine à Mérignac par exemple. Comment faire respecter cet arrêté partout ? La réponse d'Alain Anziani est mesurée : "Nous allons avoir un gros travail de communication à faire auprès de toute la communauté éducative pour inciter les parents, et toutes les personnes qui vont dans ces zones, à porter de masque. Il faut rappeler que l’on parle tout de même de 135 € de contravention puisque c’est un arrêté préfectoral. Mais une règle sans contrôle ne vaut pas grand-chose. On a donc vu pour que la police municipale soit présente, la police nationale si c’est nécessaire mais aussi des éducateurs, des médiateurs, toutes les personnels de la mairie. Les effectifs de la police municipale ne seront jamais suffisants. Il faut donc qu'il y ait un effort de l'ensemble de la collectivité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess