Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : non, les règles du confinement ne sont pas assouplies à Marseille durant le ramadan

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Depuis quelques jours une "fake news" circule sur les réseaux sociaux : le préfet de police des Bouches-du-Rhône autoriserait les rassemblements de rupture du jeûne durant le ramadan. En réalité, il n'y a aucun assouplissement des règles du confinement à Marseille.

Un Indonésien lisant le Coran durant le Ramadan, en pleine crise du covid-19 (photo d'illustration)
Un Indonésien lisant le Coran durant le Ramadan, en pleine crise du covid-19 (photo d'illustration) © Maxppp - Dedi Sinuhaji

Non, les règles du confinement ne sont pas assouplies à Marseille pour permettre les rassemblements de rupture du jeûne du ramadan. C'est une fausse information, une "fake news" partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Il s'agit de propos détournés du préfet de police des Bouches-du-Rhône Emmanuel Barbe. En réalité il n'a jamais évoqué d'assouplissement des règles du confinement à Marseille durant ce ramadan inédit, qui a débuté vendredi.

La rumeur prend sa source dans un article du journal Le Point dans lequel le préfet de police des Bouches-du-Rhône Emmanuel Barbe déclare : "Certes, nous ne pourrons pas éviter que les gens se rendent visite les uns les autres dans une même barre d'immeubles mais là, il s'agit d'une question de responsabilité individuelle. Il me semble que la période du ramadan permet encore plus que d'habitude de veiller les uns sur les autres. En revanche, les soirées festives "hors les murs" comme il y en a tous les ans à cette période, seront interdites."

La préfecture de police de Marseille rappelle que les règles du confinement doivent être suivies

La préfecture de police de Marseille explique que "cette phrase a été mal interprétée sur les réseaux sociaux. En réalité le préfet donnait juste une évidence en disant qu'il ne pourrait pas l'empêcher car les policiers ne vont pas entrer a l'intérieur des immeubles." La préfecture de police de Marseille rappelle également que les règles du confinement sont les mêmes pour tout le monde et qu'elles doivent être suivies. 

Traditionnellement durant le ramadan lors de la rupture du jeûne le soir, les musulmans se retrouvent en famille pour partager un repas. Ils devront donc cette fois rester confinés chez eux. La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a également clarifié les choses dans un tweet :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess