Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Nos hôpitaux sont prêts de manière structurelle", assure l'AP-HP

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Face à la menace d'une épidémie éventuelle de Coronavirus, l'AP-HP assure que les 39 hôpitaux de l'assistance publique "sont prêts" mais doivent "se préparer à répondre l'imprévu".

L’hôpital européen Georges Pompidou de l'AP-HP dans le 15e arrondissement de PAris.
L’hôpital européen Georges Pompidou de l'AP-HP dans le 15e arrondissement de PAris. © Maxppp - Sadak Souici

"Il faut qu'on soit prêt". François Crémieux, directeur adjoint de l'AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris) l'assure sur France Bleu Paris : "Ça fait plusieurs années qu'on s'y prépare. Nos hôpitaux sont prêts de manière structurelle à répondre à ce type d'épidémie. Ensuite on doit se préparer à répondre à l'imprévu".

"Ce virus est particulier, il se déploie de manière rapide". Preuve en est avec cette contamination fulgurante en Italie, plus de 300 cas en quelques jours, et onze morts. 

A ce jour, trois hôpitaux spécialisés sur 39 sont équipés pour tester et accueillir des patients contaminés : il s'agit de Bichat, La Pitié-Salpétrière et Necker, tous les trois situés à Paris. "D'autres vont être équipés prochainement", assure François Crémieux. Lundi, le ministre de la santé a promis un hôpital par département habilité. "S'il y avait nécessité d’hospitaliser un grand nombre de patients, d'autres hôpitaux seraient en capacité de venir en appui", assure par ailleurs l'AP-HP.

La meilleure protection, c'est de mettre un masque et de se laver les mains régulièrement

Aujourd’hui la procédure en place a permis d'endiguer toute épidémie se félicite l'AP-HP. "Notre capacité à répondre au téléphone, au niveau des plateformes Samu pour pouvoir donner une information rapide aux personnes inquiètes, ensuite on s'organise au niveau des laboratoires de biologie pour faire en sorte qu'on puisse apporter des tests le plus rapidement possible. Lorsque les patients sont atteints du virus, nos hôpitaux sont prêts à accueillir les patients jusqu’à leur rémission."

Pour autant, le risque zéro n'existe pas, puisqu'il peut y avoir des porteurs sains contagieux. "La meilleure protection, c'est de mettre un masque et de se laver les mains régulièrement", rappelle François Crémieux.

Aujourd’hui, 15 cas ont été recensés en France avec trois nouveaux cas dépistés ces dernières heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu