Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus - Pas de problème pour le ramassage des déchets pour l'instant

Par

Le Syctom, l'établissement public chargé du traitement et de la valorisation des déchets de Paris et de 84 villes de la proche banlieue, maîtrise la situation. Ses trois incinérateurs fonctionnent normalement et il veille à ce que tous ceux qui sont au plus près des déchets soient protégés au mieux.

Il faut continuer à trier ses déchets, indique le Syctom Il faut continuer à trier ses déchets, indique le Syctom
Il faut continuer à trier ses déchets, indique le Syctom © Radio France - Thierry Colin

La collecte et le traitement des déchets se poursuivent quasi normalement, indique le Syctom. Cet établissement public est chargé de traiter et de valoriser les déchets de Paris et de 84 communes près de la capitale ce qui représente en tout 6 millions d'habitants.

Publicité
Logo France Bleu

Assurer la continuité de ce travail en lien avec ceux qui collectent et qui transportent ces déchets et qu'il faut protéger du virus, est la priorité du Syctom depuis mardi dernier premier jour du confinement.

Les incinérateurs sont tous en service

Les trois incinérateurs fonctionnent normalement à Saint-Ouen, Issy-les-Moulineaux et Ivry-sur-Seine, ainsi que le centre de transfert de Romainville. Il reste un centre de tri ouvert sur cinq. 

Le message du Syctom pour la population est simple : ne changez pas vos habitudes et continuez à trier vos déchets.

Dans la majorité des communes, les collectes d’ordures ménagères résiduelles et de collectes sélectives continuent à être assurées aux rythmes et aux horaires habituels.

Attention, plus question en revanche, si vous êtes un particulier, de vous rendre dans une déchetterie. Elles sont toutes fermées au public.

Nous produisons moins de déchets

Depuis mercredi, le Syctom constate une forte baisse des tonnages collectés. Elle est de l’ordre de 25%. A ce jour, on ne connait pas toutes les raisons de cette baisse. 

Parmi les hypothèses, il y a les restaurants et les entreprises en ville qui ont fermé et qui ne produisent plus de déchets. Il y a aussi les Parisiens qui ont quitté la capitale pour la province. Et il y a peut-être enfin le confinement qui pousse peut-être ceux qui sont à la maison à consommer autrement.  

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu