Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : pas plus de travail pour les dépanneurs informatiques parisiens mais un changement de clients

Par

Y-a-t-il une hausse des demandes de dépannages informatiques depuis le début du confinement du au coronavirus ? Difficile de le savoir alors que les entreprises de dépannage ont fermé et que les dépanneurs font du dépannage à distance depuis chez eux.

Toujours du travail pour les dépanneurs d'ordinateurs Toujours du travail pour les dépanneurs d'ordinateurs
Toujours du travail pour les dépanneurs d'ordinateurs © Maxppp - BOYER Claude

Pour beaucoup d'entre-nous, avec le confinement du au Coronavirus, l'ordinateur est devenu un outil indispensable. Alors quand il tombe en panne c'est la panique. On se demande si on peut encore faire réparer son ordinateur. On se demande aussi si les dépanneurs informatiques ne sont pas débordés.

Publicité
Logo France Bleu

Difficile de le savoir, car les sièges des plus grosses entreprises de ce secteur ont été désertés et les salariés sont tous, semble -t-il, en télétravail chez eux pour du dépannage à distance pour la plupart.

Pas de hausse significative du nombre d'interventions selon Techinclic

Du côté des start-up à Paris, on a moins changé ses habitudes que dans les grosses sociétés et on est assez serein pour l'instant. Haykel Mrad, directeur d'exploitation de  Techinclic indique que le nombre des interventions est stable. Pour cette jeune start-up installée à Paris et qui opère sur toute la France, il n'y a pas eu un avant et un après confinement du au Coronavirus.

Aujourd'hui Techinclic fait surtout du dépannage à distance. Ses dépanneurs peuvent aussi encore se déplacer pour récupérer un ordinateur qui a besoin de pièces de rechange par exemple. 

La start-up a surtout constaté  un changement pour le type de demandes mais aussi le type de clients.

Des clients plus jeunes

Avant le confinement, 70% des clients étaient des personnes âgées qui demandaient surtout une aide pour l'installation de leur imprimante et la mise en route et l'utilisation de leur ordinateur. Cette clientèle a disparu surtout parce qu'il n'est plus possible d'acheter du matériel, analyse Haykel Mrad. Aujourd'hui, la majorité des clients a entre 30 et 45 ans, précise le directeur d'exploitation de la Star-up.

Un nouveau type d'intervention

Ces clients plus jeunes demandent de l'aide soit pour prévenir une panne soit pour une réparation compliquée. La plupart font du télétravail. Ils ont aussi besoin d'avoir un ordinateur en parfait état pour permettre à leurs enfants de faire leur travail scolaire à la maison. 

Apparemment pour des pannes plus simples, en cette période de crise sanitaire, on fait plutôt appel à son entourage, à des amis ou on se débrouille avec les tutos par exemple.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu