Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : davantage de décès ces deux dernières semaines que pendant toute la première vague

-
Par , , , France Bleu Vaucluse

La situation sanitaire s'aggrave chaque jour un peu plus en Vaucluse. En conférence de presse ce vendredi soir, le préfet s'est dit "très préoccupé" par l'accélération de la pandémie de Covid-19 qui a tué davantage de personnes en deux semaines que durant toute la première vague.

Pendant la visio-conférence de presse du Préfet de Vaucluse et de la directrice de l'Agence Régionale de Santé
Pendant la visio-conférence de presse du Préfet de Vaucluse et de la directrice de l'Agence Régionale de Santé © Radio France - Philippe Paupert

Le ton était grave, à l'image de la situation sanitaire qui se dégrade chaque jour d'avantage en Vaucluse. En conférence de presse ce vendredi soir, le préfet Bertrand Gaume et la directrice de l'Agence régionale de santé dans le département ont dévoilé les derniers chiffres de la pandémie. "La situation est d'une véritable gravité" insiste le préfet qui s'est dit très préoccupé par l'évolution de la situation dans les prochains jours et les prochaines semaines. Le virus circule partout et très vite. Le taux d'incidence, qui permet de mesurer sa circulation, atteint désormais 523 pour 100.000 habitants. Ce taux a doublé en deux semaines !

135 décès depuis le début de la pandémie en Vaucluse 

Aujourd'hui, près de 1.800 tests sont pratiqués chaque jour et un sur cinq revient positif au Covid-19. Le nombre de foyers de contamination augmente lui aussi (43 au total) et tout naturellement, celui des personnes hospitalisées : 301 personnes dont 16 en réanimation : le chiffre a doublé en 10 jours ! On déplore désormais 135 décès depuis le début de la pandémie, 24 morts de plus depuis lundi. Caroline Callens-Ageron l'affirme avec gravité : "La pandémie a fait plus de mort en deux semaines que pendant toute la première vague !" 

Les transferts de malades vont se poursuivre 

Pour tenter de faire face à cette deuxième vague qui s'amorce, toutes les structures hospitalières du département sont mobilisées (publiques et privées) ; des opérations chirurgicales vont devoir être déprogrammées dans tout le département et les transferts de malades Covid vers les Bouches-du-Rhône ou vers le Finistère vont se poursuivre. Six patients ont déjà été transférés cette semaine du centre hospitalier d'Avignon vers les hôpitaux de Brest.  

Masques obligatoires dans cinq nouvelles communes

Tous les commerces alimentaires sont fermés entre 21h et 6h du matin. Même chose pour la vente à emporter et les livraisons de commandes : c'est permis en journée, mais pas la nuit.

Le masque devient obligatoire dans quatre nouvelles communes, à la demande des maires de Maubec, Oppède, Cabrières d'Avignon et la Bastide des Jourdans

Les internats restent ouverts pour les lycéens mais dans les cours de récréation, il faut éviter le brassage. Donc récréation par classes et parfois rentrée échelonnée par classes. A l'université cours à distance mais repas à emporter aux restaurants universitaires. Les gymnases restent ouverts seulement pour le sport scolaire ou les entraînements des professionnels du volley ou du rugby à 13. 

Les bibliothèques sont fermées sauf pour retirer des livres commandés.  

Pour les cérémonies du 11 novembre, le préfet encourage les élus à limiter le nombre de participants, pas de public et un ou deux porte-drapeaux. Le préfet rappelle aussi que les conseils municipaux en ligne sont légaux. 

Pour les mariages, six personnes seulement dont les mariés à l'église comme à la mairie. Pour les enterrements, 30 personnes. 

Le préfet rappelle que l'Etat continue d'accorder des prêts aux entreprises et qu'un nouveau dispositif permettra de prendre en charge une partie des loyers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess