Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : plus de décès et moins de naissances en Bretagne en 2020

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Il y a eu plus de décès que de naissances en Bretagne en 2020 par rapport à l'année précédente d'après une étude de l'INSEE parue ce 20 avril. La pandémie de Covid-19 a eu un effet sur la répartition des morts dans l'année.

La Bretagne est la région de France qui a enregistré le moins de décès en 2020.
La Bretagne est la région de France qui a enregistré le moins de décès en 2020. © Maxppp - Vincent Isore

Le nombre de naissances décroît quand le nombre de morts augmente en Bretagne pour l'année 2020. L'Insee (l'institut national de la statistique et des études économiques) constate ce phénomène dans un rapport publié ce 20 avril.

500 morts de plus en 2020

37.500 personnes sont mortes en 2020, c'est 500 personnes de plus par rapport à l'année précédente. La Bretagne est la région qui enregistre la plus faible hausse de décès en 2020, une augmentation de 1,3% contre 9,3% en France. L'Insee pointe aussi les effets du coronavirus sur la mortalité en Bretagne. La courbe du nombre de morts suit les variations de la pandémie. L'Insee constate une hausse de la mortalité sur la période mars-avril de 5,4% et de 3,8% de septembre à décembre par rapport à la même période en 2019.

400 naissances en moins en 2020

31.000 bébés bretons ont vu le jour en 2020, c'est 400 de moins qu'en 2019. Ce recul de la natalité, de 1,2%, est plus faible que la moyenne nationale établie à 2,3%. Selon l'Insee ce phénomène s'explique "par une baisse du nombre de femmes en âge de procréer et par une légère diminution du nombre moyen d'enfants par femme". Cette baisse du nombre de bébé s'observe particulièrement dans le Morbihan : il y a eu 200 naissances en moins dans ce département breton.

En décembre 2020, la Bretagne a enregistré 2.500 naissances contre 2.640, soit une baisse de 5.2%, la plus importante des dix dernières années.

L'espérance de vie des Bretonnes s'élève à 85,4 ans et à 78,8 ans pour les hommes. La Bretagne est la seule région de France qui ne voit pas son espérance de vie diminuer. L'Ille-et-Vilaine est le département breton où l'on vit le plus longtemps. En revanche, le Finistère est le seul département de la région à voir l'espérance de vie de ses habitants reculer en 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess