Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% PSG sur France Bleu Paris

Coronavirus : plus de la moitié des salariés du PSG au chômage partiel

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

C'est une information France Bleu Paris, depuis le 4 janvier 2021 le PSG a mis 400 employés au chômage partiel. Selon les services, ces salariés du club doivent débaucher de un à cinq jours par semaine. Seul le secteur sportif n'est pas touché par cette mesure destinée à faire des économies.

Le Parc des princes n'accueille plus de spectateurs depuis début octobre 2020
Le Parc des princes n'accueille plus de spectateurs depuis début octobre 2020 © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Le PSG est une entreprise comme les autres. Depuis le début de la crise sanitaire mondiale, comme de très nombreux acteurs du monde du sport, le club de la capitale doit faire face à des pertes financières importantes : au 30 juin 2020, le PSG présentait des pertes de 124 millions d'euros. 

Plus de la moitié du personnel concerné par le chômage partiel 

Selon nos informations, le Paris-Saint-Germain - qui emploie environ 700 personnes - a décidé de mettre depuis le 4 janvier un peu plus de 400 personnes au chômage partiel. Seul le secteur sportif n'est pas impacté par cette décision. Pour le reste, du service marketing à la billetterie en passant par la comptabilité ou les commerciaux et les juristes, chaque employé jusqu'au responsable de service se retrouve avec un ou plusieurs jours de chômage partiel par semaine. 

En mars 2020 déjà, puis sur la période de novembre, le club avait décidé d'actionner le chômage partiel pour une partie de son personnel. A l'époque, seuls celles et ceux qui travaillaient à la billetterie, l'organisation des matchs, au marketing et dans les boutiques étaient concernés par ces mesures. Cette fois, à l'exception du domaine sportif, personne n'est épargné par la mesure.  

Les joueurs accepteront-ils de baisser leur salaire ? 

Le football français est dans un très mauvais état. Nombreux sont les clubs qui commencent à licencier et envisagent aussi un dépôt de bilan. Le PSG n'en est pas là mais la situation du personnel du club vient se percuter à l'actualité du moment. Des négociations se sont ouvertes aujourd'hui entre les clubs et les représentants de joueurs pour envisager une éventuelle baisse des salaires. Interrogé ce midi sur le sujet, le gardien de but Keylor Navas a expliqué : 

Comme footballeurs on se rend compte de la situation liée à la pandémie. Pendant le confinement, on a eu une réduction de salaire, là on ne sait pas ce qu’il va se passer. On ne nous a rien demandé pour l’instant.

Dans un entretien accordé à France Info, Pierre Rondeau, professeur d’économie explique que la réduction de salaire des joueurs "était une solution mais qu'il y en a d'autres" pour aider les clubs à se redresser économiquement mais pour lui, "cela me semblerait assez illusoire et même hypocrite de vouloir imposer une baisse généralisée pour des footballeurs qui sont tous différents", conclue-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess