Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus et confinement : davantage de monde à Sète depuis le début des vacances

-
Par , France Bleu Hérault

Depuis le début des vacances de Pâques, la ville de Sète (Hérault) compte des habitants supplémentaires. Il n'y a pas de chiffre officiel, mais des volets fermés sont désormais ouverts dans des résidences du bord de mer. Des personnes ont bel et bien changé de lieu de confinement.

Le cadre royal à Sète. Au loin, la statue du jouteur
Le cadre royal à Sète. Au loin, la statue du jouteur © Radio France - Antoine Blin

Le week-end dernier pour le début des vacances scolaires de la zone C (académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles) les contrôles des forces de l'ordre ont été renforcés pour dissuader les gens de partir en vacances. À Sète, la police nationale surveillait la gare SNCF et la police municipale était postée à toutes les entrées de la ville. Ces policiers n'ont rien remarqué d'anormal et n'ont pas eu a verbaliser davantage que les autres jours. 

Des volets ouverts dans les résidences du bord de mer

Pourtant, il suffit de téléphoner à des commerçants pour avoir la confirmation qu'il y a bien eu des arrivées. "Effectivement il y a un peu plus de voitures et un peu plus de volets ouverts. Je pense qu'il y a quelques vacanciers qui sont là. On voit plus de mouvement dans notre quartier et même au centre-ville", confie une boulangère.

Claire une Sétoise qui vit en bord de mer près du quartier de Villeroy le confirme : " Les résidences en face de chez mooi ne sont que des résidences secondaires. Samedi matin _j'ai carrément pris en flag des gens qui ouvraient leur appartement et installaient leur terrasse_. du coup j'ai fait l’œil de Moscou tout le week-end avec mes voisines et on en a vu au moins cinq"

J'ai vu un couple sortir de la boulangerie avec un bob sur la tête, c'est sûr que c'était pas des Sétois

Claire une Sétoise qui a vu les vacanciers débarquer le week-end dernier

Ce ne sont pas toujours des vacanciers venus de très loin. Selon la police, des Héraultais, propriétaires d'une résidence secondaire, ont changé de lieu de confinement pour les vacances. 

Par ailleurs, l'adresse mentionnée sur les attestations de déplacement dérogatoire n'est pas toujours la même que sur le permis de conduire ou la carte d'identité, mais c'est légal. Les policiers l'ont constaté à plusieurs reprises lors de leurs patrouilles cette semaine, ils peuvent avoir des doutes sur la véritable adresse de la personne contrôlée, mais impossible de la verbaliser. 

Fermetures renforcées

La ville de Sète reconnaît qu'il y avait davantage de promeneurs ces derniers jours, sans doute en raison du beau temps. Elle a donc décidé, mardi, de fermer plusieurs sites : la forêt domaniale des Pierres Blanches, au sommet du Mont Saint-Clair, lieu de promenade apprécié des Sétois, le site Saint-Pierre à côté du Théâtre de la mer ou enfin un skate parc. "Ces lieux étaient trop fréquentés, mais par des Sétois", jure-t-on à la mairie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess