Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : "plusieurs dizaines de cas au Blanc", la mairie incite à rester chez soi

-
Par , France Bleu Berry
Le Blanc, Communauté de communes Brenne - Val de Creuse, France

Vivre loin des foyers de contamination ne protège pas de l'épidémie. La maire du Blanc, Annick Gombert, tient à le rappeler alors que "plusieurs dizaines de cas" sont signalés dans la sous-préfecture de Brenne.

Place de la Libération (Le Blanc)
Place de la Libération (Le Blanc) - Capture d'écrans Google Maps

"Le Blanc n'est pas épargnée", écrit ce dimanche matin la maire du Blanc, Annick Gombert, dans une publication Facebook, évoquant "plusieurs dizaines de cas avérés". 

"Certains ont l'impression que le virus n'arrive pas jusqu'au Blanc"

Jointe par téléphone, Annick Gombert précise que ces cas de coronavirus n'ont pas toujours été officiellement validés, faute de tests suffisants. "Ce vendredi, il y a eu 19 consultations pour des suspicions de coronavirus, contre seulement deux ou trois mercredi. Certaines personnes du Blanc sont hospitalisées à Châteauroux. D'autres ne sont pas dépistées car elles n'ont que des symptômes légers, comme une petite grippe."

Annick Gombert ne veut pas faire d'alarmisme, "il ne faut pas paniquer" dit-elle, mais faire prendre conscience aux gens que même au Blanc, même dans une ville éloignée des grands foyers épidémiques, personne n'est à l'abri. "Globalement, beaucoup de gens respectent le confinement, mais certains ont l'impression que Le Blanc est épargnée, que le virus n'arrive pas jusqu'à chez nous." Sauf que les mouvements de population sont inévitables et avec eux, la propagation du virus. 

"Aller faire ses courses une fois par semaine, c'est suffisant"

Parmi ceux qui auraient contracté le Covid-19 au Blanc, il y aurait, selon la maire, "des gens qui ont fait des déplacements en Bretagne, dans le Morbihan, l'un des foyers épidémiques ; des gens en contact avec d'autres qui travaillent dans des grandes villes, à Paris ou ailleurs ; des gens qui travaillent à Châteauroux, des Castelroussins qui travaillent au Blanc... Certains ont aussi pu être en contact avec le foyer de l'EHPAD de La Puye, dans la Vienne, à une trentaine de kilomètres du Blanc." Bref, même si Le Blanc est isolé des centres épidémiques, le virus a circulé. 

La maire du Blanc conseille donc aux habitants de rester chez eux, et de ne sortir qu'une fois par semaine pour faire les courses. "Il faut avoir des gestes responsables. Aller aux courses une fois par semaine, ça suffit, pas besoin de sortir tous les jours chercher le pain ou un paquet de cigarettes..." Elle évoque aussi des remarques faites par certains de ses administrés ; pourquoi ne peuvent-ils pas aller se balader en bords de Creuse ou sur la Voie verte, par exemple ? "Effectivement, c'est sans danger. Mais l'idée est que chacun joue le jeu, puisque c'est prouvé, ce sont les déplacements qui favorisent la circulation du virus."

Pour ceux qui ne pourraient pas sortir de chez eux, le CCAS du Blanc propose un service de livraison à domicile. Annick Gombert rappelle aussi l'importance, toujours et encore, des gestes-barrière : "se savonner les mains, surtout, c'est indispensable". Enfin, au Blanc, le laboratoire Bio86 a mis en place un "drive" de tests de dépistage. Une quinzaine peuvent être effectués chaque jour, uniquement sur prescription médicale et sur rendez-vous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu