Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : regain "maîtrisé" de l'épidémie en Haute-Vienne, pour l'instant

-
Par , France Bleu Limousin

Alors que les cas de coronavirus explosent en France depuis la fin des vacances d'été, les indicateurs sont également orientés à la hausse en Haute-Vienne, mais de façon plus mesurée qu'au niveau national ou régional. "Pas une croissance exponentielle, mais une croissance quand même" dit le Préfet.

A gauche, Anne Laude, Rectrice de l'Académie de Limoges. A droite, Seymour Morsi, Préfet de Haute-Vienne
A gauche, Anne Laude, Rectrice de l'Académie de Limoges. A droite, Seymour Morsi, Préfet de Haute-Vienne © Radio France - Alain Ginestet

Alors que les cas de coronavirus explosent en France depuis la fin des vacances d'été, les indicateurs sont également orientés à la hausse en Haute-Vienne, mais de façon plus mesurée qu'au niveau national ou régional. "Ce n'est pas une croissance exponentielle, mais c'est une croissance quand même" résume le Préfet de Haute-Vienne Seymour Morsi, qui appelle à "faire gaffe" et à maintenir la vigilance.

Les deux critères le plus couramment observés sont en effet orientés à la hausse. La semaine dernière, 3% des tests pratiqués en Haute-Vienne se sont révélés positifs, la moyenne en Nouvelle-Aquitaine étant de 5%. Pour ce qui est du taux d'incidence qui mesure lui le nombre de cas positifs pour 100.000 habitants, il oscillait de 27 à 30 ces derniers jours. Un chiffre qu'il faut comparer à la moyenne régionale qui est de 64. Pour le seul département de la Gironde, le chiffre monte à 151... 

Un public plus jeune, plus hétérogène, et dans la majorité des cas non-symptomatiques

Quant au profil des personnes positives, il évolue lui aussi sur le modèle de ce qui est constaté au niveau national. "Oui, le public a changé", explique François Négrier, le responsable de l'ARS, l'Agence régionale de santé en Haute-Vienne, "c'est un _public plus jeune, plus hétérogène, et dans la majorité des cas ce sont des personnes non-symptomatiques qui sont positives_, ce qui fait bien sûr remonter nos résultats en terme d'incidence et de taux de positivité". Globalement, "c'est une situation qui évolue, mais qui reste maîtrisée" juge François Négrier.

Deux clusters, assez restreints, ont aussi été identifiés ces derniers jours, l'un de cinq cas au sein d'un Ehpad de Saint-Yriex, et l'autre de quatre cas détectés au sein de l'Afpa, l'organisme de formation professionnelle. A chaque fois bien sûr, toutes les personnes concernées ont été isolées et les cas contacts tracés. A ce jour enfin, les formes graves de Covid-19 en Haute-Vienne restent limitées. Cinq personnes touchées par le coronavirus sont hospitalisées à Limoges, dont une en réanimation.

Dans les établissements scolaires, une seule classe fermée en Limousin

En milieu scolaire, la situation semble, à ce jour, également assez rassurante. "La rentrée est réussie" a résumé la rectrice d'académie de Limoges, Anne Laude, qui, une semaine après le retour en classe, a dressé un premier bilan. Aucun établissement n'est fermé, une classe de primaire fermée (à l'école Madoumier à Limoges), et à ce jour, 14 cas positifs, huit chez les personnels et six chez les élèves, dans les trois départements de l'Académie. C'est heureusement "minime rapporté aux 800 établissements, aux 102.000 élèves et aux 10.000 personnels de l'Académie", explique la rectrice, qui estime par ailleurs que l'Education nationale sera en mesure de remplacer des enseignants éventuellement touchés. Anne Laude parle d'une "_possibilité de remplacement supérieure à celle de l'année dernière_, pour une simple et bonne raison, c'est que dans l'Académie, on a perdu 740 élèves élèves et on a 25 postes supplémentaires, ce qui veut dire que, en global, on a une capacité de 60 enseignants en plus" a-t-elle conclu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess