Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : report des conseils municipaux prévus pour l'élection des maires du premier tour

-
Par , France Bleu Vaucluse

Nouvelle conséquence de l'épidémie de Covid-19 : le Premier ministre annonce le report des réunions des conseils municipaux issus du premier tour des élections municipales. Les nouveaux élus devaient se réunir d'ici dimanche pour élire les maires et les adjoints.

Les écharpes des nouveaux maires attendront encore un peu...
Les écharpes des nouveaux maires attendront encore un peu... © Radio France - Daniel Morin

Un nouveau coup de théâtre dans le cadre des élections municipales 2020. Le Premier ministre a annoncé ce jeudi soir le report des réunions de conseils municipaux pour élire les maires et les adjoints élus dès le premier tour il y a une semaine. En Vaucluse, les conseils municipaux devaient se réunir entre vendredi et dimanche à Pertuis, L'Isle-sur-la-Sorgue, Sainte-Cécile-les-Vignes, ou Monteux. Motif de ce report exceptionnel, l'épidémie de Covid-19, même si les réunions étaient prévues à huis-clos, sans public et dans le respect strict des règles sanitaires.

Cette décision de report annoncée ce jeudi soir par Édouard Philippe va avoir pour conséquence, le prolongement des mandats des maires actuels "jusqu'à la mi-mai au moins". À cette date, un rapport devra permettre d'indiquer "s'il est possible ou non d'installer les conseils municipaux" au regard des conditions sanitaires du moment. 

Le calendrier électoral est des plus serrés. En effet, si le deuxième tour des élections municipales ne se tient pas d'ici l'été, il faudra revoter le premier tour, a indiqué le Conseil d'État dans un avis rendu ce mercredi. Cette disposition ne concernerait alors que les communes où un second tour devait avoir lieu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu