Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : quelles sont les mesures mises en place dans les zones d'alerte renforcée et maximale ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le gouvernement a présenté le 23 septembre dernier la nouvelle carte de la circulation du coronavirus en France, avec la création de zones d'alerte "renforcée" et "maximale". Mais quelles sont les mesures mises en place dans ces territoires ? Voici le détail.

Des mesures ont été prises dans une quinzaine de métropoles et départements.
Des mesures ont été prises dans une quinzaine de métropoles et départements. © Maxppp - Frank Hoermann/SVEN SIMON/picture alliance / SvenSimon/Newscom/MaxPPP

La nouvelle carte de la circulation du coronavirus a été présentée le 23 septembre dernier par le ministre de la Santé, Olivier Véran. Les départements où le virus circule activement sont désormais classés en trois zones : la zone "d'alerte", la zone "d'alerte renforcée" et la zone "d'alerte maximale"

Les métropoles et départements, placés en zone d'alerte renforcée ou maximale ont mis en place des mesures pour limiter la propagation du virus. Deux nouvelles grandes villes passent en zone d'alerte maximale ce mardi 13 octobre à minuit :  Montpellier et sept communes attenantes ainsi que la ville de Toulouse. Elles rejoignent Lille, Grenoble, Lyon, et Saint-Etienne en zone écarlate depuis ce samedi 10 octobre. 

À Aix et Marseille, les restaurants et bars ont dû fermer leurs portes, finalement les restaurants ont pu rouvrir le lundi 5 octobre. Paris et sa petite couronne ont basculé en "zone d'alerte maximale" lundi 5 octobre, ce qui engendre une fermeture des bars et un protocole sanitaire renforcé dans les restaurants. Nouveauté également, dans les universités situées en zones d'alerte renforcée et maximale, tous les espaces d'accueil comme les salles de classe, amphithéâtres, bibliothèques ou encore espaces de restauration ne pourront être remplis qu'à 50% de leur capacité au maximum. Une mesure qui est entré en vigueur mardi 6 octobre.

Coronavirus : zones d'alerte maximale : les mesures, les interdictions, les dates, ville par ville
Coronavirus : zones d'alerte maximale : les mesures, les interdictions, les dates, ville par ville © Visactu -

Mais chaque territoire ayant ses propres spécificités, voici les arrêtés pris par les préfectures.

Le détails des mesures par métropole ou département

Métropole Aix-Marseille

Placée en alerte maximale, la préfecture des Bouches-du-Rhône a actualisé ses mesures décriées dans la métropole d'Aix-Marseille. Les restaurants, fermés dans un premier temps, ont pu rouvrir ce lundi 5 octobre. 

Paris

En alerte renforcée depuis le 23 septembre, la capitale et sa petite couronne ont été classées en "zone d'alerte maximale" ce lundi 5 octobre. Le préfet de police de Paris a annoncé la fermeture des bars, des gymnases et salles polyvalentes. Les restaurants peuvent rester ouverts sous réserve de respecter un nouveau protocole sanitaire strict. 

Métropole de Rouen

Dans la métropole de Rouen, en alerte renforcée, des mesures ont été prises : fermeture des salles des fêtes et des bars, après 22 heures.

Métropole de Lyon

A Lyon, le préfet a décidé notamment d'interdire les fêtes étudiants et la vente à emporter de boissons alcoolisées de 20 heures à 6 heures.

Métropole de Toulouse

Toulouse passe également en zone écarlate à partir du mardi 13 octobre à minuit, soit le niveau d'alerte maximale selon les informations de France Bleu Occitanie. De nouvelles mesures sanitaires s'appliquent, notamment la fermeture des bars.

Métropole de Nice

Le préfet des Alpes-Maritimes a lui aussi annoncé des mesures plus restrictives dans la métropole de Nice, comme la fermeture des établissements sportifs privés ou encore l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.

Métropole de Bordeaux

Retrouvez ici les mesures mises en place dans la métropole de Bordeaux.

Métropole de Lille

Dans la métropole lilloise, les bars doivent désormais fermer à 22 heures, les salles de sport et les piscines tirent également le rideau.

Métropole de Montpellier

La métropole de Montpellier et sept communes attenantes sont placées à compter de mardi 13 octobre à minuit en zone d’alerte maximale. Ces mesures visent à "limiter les grands rassemblements, empêcher les activités à risque et réguler les autres types d’activité pour permettre à la vie économique et sociale de se poursuivre." La première mesure concerne la fermeture des bars et cafés à compter de mardi matin. Les restaurants et les fast-food pourront rester ouverts jusqu'à minuit avec accueil des derniers clients à 22 heures selon France Bleu Hérault.

Département de la Guadeloupe

La Guadeloupe étant placée en "zone d'alerte maximale", le préfet a notamment décidé de limiter les horaires d'accès "aux plages, aux rivières et plans d'eau", désormais fermées entre 11h30 et 14h30, puis de 19h à 05h du matin. Par ailleurs, les déplacements entre la Guadeloupe, la Martinique et Saint Martin sont interdits depuis le 1er octobre, sauf motif impérieux. 

Métropole de Saint-Etienne

En zone d'alerte renforcée, de nouvelles restrictions de rassemblements publics sont entrées en vigueur dans la métropole de Saint-Etienne.

Métropole de Grenoble

Depuis ce lundi, les bars de la métropole grenobloise ferment à 22 heures. Dans les restaurants, pas de fermeture anticipée le soir, mais interdiction d'avoir des tables de plus de 10 personnes.

Métropole de Rennes

Dans la métropole de Rennes, les rassemblements de plus de 10 personnes sont notamment interdits dans l'espace public. Les restrictions ont été prolongées le 10 octobre par la préfecture. Mais depuis le 1er octobre, les salles de sport peuvent rouvrir suite à une décision du tribunal administratif. 

Département des Hauts-de-Seine

Département du Val-de-Marne

Département de Seine-Saint-Denis

Département de la Marne

Au 10 octobre, le taux d'incidence dans la Marne est de 102,3 nouveaux cas positifs pour 100 000 habitants, soit le taux le plus élevé de la région Grand Est. Dans un nouvel arrêté, le préfet limite les visites en Ehpad et maisons, durcit les conditions d'organisation des brocantes et vides greniers, interdit l'utilisation des vestiaires collectifs dans les salles de sports, gymnases et piscines. Il suggère en outre de fermer les salles des fêtes et tous les endroits où il peut y avoir potentiellement des rassemblements de plus de 10 personnes.

Département des Ardennes

Le seuil d'alerte est dépassé début octobre dans les Ardennes. Le préfet impose le port du masque aux abords des gares, des arrêts de transports en commun et lors des rassemblements de plus de dix personnes, en complément des centres de Sedan, Charleville-Mézières, des marchés et des écoles, déjà concernés.

Des mesures sont prises également pour les manifestations sur la voie publique et les rassemblements festifs et/ou familiaux de plus de 30 personnes sont interdits. Ces décisions sont arrêtées pour une période de quinze jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess