Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus - témoignage près de Bordeaux : un ramadan pas comme les autres

-
Par , France Bleu Gironde

Le ramadan 2020 doit commencer ce vendredi. Cette période de jeûne pour les musulmans sera inédite cette année car il va falloir composer avec le confinement. Témoignage à Gauriaguet, au nord de Bordeaux.

Un ramadan chamboulé à cause du COVID-19
Un ramadan chamboulé à cause du COVID-19 © Maxppp - Christoph Schmidt

Comme tous les ans, les musulmans s'apprêtent à faire le ramadan. Les pratiquants réalisent une période de jeûne pendant un mois. Ils se rassemblent chez les uns et les autres pour manger et prier dès le coucher du soleil. Cette période spirituelle et de convivialité est quelque peu chamboulée en ces temps de confinement dû au Covid-19. Akram Rhaili habite à Gauriaguet au nord de Bordeaux. Il parle de l'organisation de cette fête. 

Des repas en plus petit comité

Pendant la période du ramadan, les musulmans font deux repas par jour. Le premier le matin avant le levé du soleil et le deuxième le soir pour couper le jeûne. Cela ne changera pas cette année mais la convivialité de ce moment va en pâtir. "Il n'y aura pas de grand buffet comme d'habitude ! Nous serons juste quatre, moi, ma femme et mes deux filles. Il y aura moins de préparation", avoue Akram Rhaili. 

Un autre point négatif pour les pratiquants, c'est la fermeture des mosquées. "Avant toute chose, la période du ramadan, c'est une période religieuse où l'humain se rapproche de dieu", explique Akram. Cinq prières par jour sont obligatoires selon la religion.

C'est nouveau pour tout le monde. C'est une situation qu'on va découvrir en la vivant - Akram Rhaili

Le point positif, c'est la présence des enfants. Habituellement les dîners commencent aux alentours de 21 heures, à cette heure ci, les enfants sont déjà au lit notamment à cause de l'école le lendemain.

Akram reste optimiste malgré le confinement. "Je ne pense pas que cela va poser trop de souci. C'est quelque chose de nouveau mais ça va bien se passer".

Akram Rhaili explique comment va se dérouler son ramadan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess