Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : treize cas à la maison d'arrêt de Tarbes selon un surveillant

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

INFO FRANCE BLEU - Un surveillant de la maison d'arrêt de Tarbes affirme que treize personnes sont positives au coronavirus, dont un prisonnier. Il reproche à l'administration de ne pas prendre de mesures pour protéger les surveillants.

Treize personnes souffrent du Covid au sein de la maison d'arrêt de Tarbes, dont un détenu, selon un surveillant. (Image d’illustration)
Treize personnes souffrent du Covid au sein de la maison d'arrêt de Tarbes, dont un détenu, selon un surveillant. (Image d’illustration) © Radio France - Thibault Delmarle

"Il n'y a aucune mesure spécifique. Entre ce qu'on faisait il y a trois semaines et aujourd'hui, c'est la même chose", se désole Jérémie Le Godec, surveillant à la prison de Tarbes. Pourtant, il affirme que treize personnes ont été testées positives au Covid à la maison d'arrêt de Tarbes ces deux dernières semaines, dont un prisonnier. 

Jérémie Le Godec, surveillant à la prison de Tarbes, affirme que treize personnes sont positives au Coronavirus au sein de l'établissement.

Jérémie Le Godec craint pour sa santé et celle de ses collègues. Selon lui, les personnes qui sont cas contacts ont ordre de venir travailler en attendant les résultats de leur test PCR. Une situation qui l'inquiète : "On touche les mêmes ordinateurs, on partage des bureaux communs. On n'est pas tranquille". 

Sept surveillants positifs au Coronavirus

Autre problème : le sous-effectif . Sur les trente surveillants, sept sont contaminés et donc confinés chez eux. Du côté des gradés, ils sont presque tous contaminés : "Il n'en reste plus qu'un seul. Cette personne-là, on ne pourra pas la faire travailler 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Donc au bout d'un moment, on va avoir un problème.", insiste Jérémie Le Godec. 

Joints par France Bleu Béarn Bigorre, la prison de Tarbes, l'ARS et la direction interrégionale pénitentiaire des Hautes-Pyrénées n'ont pas répondu à nos sollicitations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess