Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Coronavirus - Trois restaurateurs haut-viennois s'unissent pour choyer les soignants

-
Par , France Bleu Limousin

Depuis le début de la crise sanitaire, les actions de solidarité se multiplient, notamment en direction des personnels soignants, qui sont en première ligne. En Haute-Vienne, trois restaurateurs se sont associés pour confectionner et distribuer gratuitement des vrais plats aux soignants.

De gauche à droite : Mathias Langlois, Dominique Troubat, Romain Baylet, Léticia Magne
De gauche à droite : Mathias Langlois, Dominique Troubat, Romain Baylet, Léticia Magne - Léticia Magne

Depuis le début de la crise sanitaire, les actions de solidarité se multiplient, notamment en direction des personnels soignants, qui sont en première ligne. En Haute-Vienne, trois restaurateurs se sont associés pour confectionner et distribuer gratuitement des vrais plats aux soignants.

L'idée leur est venu le soir de la "fin du monde", comme ils disent, ce moment où la fermeture de tous les restaurants a été annoncée. Ils se sont regardés et se sont dit "au lieu de s'ennuyer, autant rester tous ensemble pour faire à manger au personnel soignant" explique Léticia Magne, du resto Jean Burger de Limoges. Elle est donc passée aux fourneaux avec son collègue Dominique Troubat du restaurant l'Hélix à Boisseuil, et Mathias Langlois le Chef du restaurant le Chemin à Eyjeaux. "Tous les trois, on s'est mis à confectionner d'abord de la bolognaise, puis des lasagnes", explique Mathias, "et puis on s'est regardé et on s'est dit : on va continuer".

Que tous les soignants aient un soutien moral et gustatif

Depuis, ils enchaînent les plats cuisinés, avec les stocks de leurs établissements et des dons de certains de leurs fournisseurs (comme les grossistes Plainemaison ou Transgourmet, par exemple). Résultat : "on a fait des barquettes de gratin de raclette, des lasagnes, du poulet au chorizo avec du riz, et même du boeuf Bourguignon" énumère Léticia. 

Plats préparés par les trois restaurateurs haut-viennois
Plats préparés par les trois restaurateurs haut-viennois - ©Léticia Magne

"Vu que tout l'hôpital est mis à contribution en cette période", poursuit Mathias, "on souhaite que tous les soignants aient un petit soutien moral et gustatif" sourit-il. 

Bocaux préparés par les trois chefs haut-viennois
Bocaux préparés par les trois chefs haut-viennois - ©Léticia Magne

Et il sait de quoi il parle. "Ma compagne travaille à l'hôpital de Limoges, elle donne ça dans les différents services, et des voisines infirmières vont aussi passer prendre des bocaux qu'elles donneront aux personnels", explique-t-il.

C'est un marathon, il va falloir tenir longtemps

Tout le monde doit agir, à sa manière, durant cette crise, estime finalement le Chef du Chemin. "Chacun fait ce qu'il peut" dit-il enthousiaste, "nous on sait utiliser un couteau et faire marcher des fours, alors on le fait" précise-t-il simplement.

Et ils continueront tant qu'il le faudra, et tant qu'ils pourront. "C'est un marathon, pas un sprint, donc il faut tenir longtemps" conclut Mathias.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess