Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un couple de Tourangeaux reporte pour la deuxième fois son mariage

-
Par , France Bleu Touraine

Avec la crise sanitaire, de nombreux mariages prévus en 2020 ont été déplacés à cette année. Mais avec l'épidémie du coronavirus toujours bien présente, Julie, une habitante de Tours vient de reporter une seconde fois sa cérémonie.

Julie devait se marier en juin 2020. A cause du coronavirus, elle a dû repousser son mariage à deux reprises.
Julie devait se marier en juin 2020. A cause du coronavirus, elle a dû repousser son mariage à deux reprises. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/Alexandre MARCHI

Julie veut être la reine d'un jour. Sauf qu'avec le coronavirus, le décompte avant son mariage s'est allongé. Cette habitante de Tours a dû reporter à deux reprises son mariage depuis l'année dernière. 

"Je suis déjà mariée mais ce que je souhaite, c'est faire une grande fête avec ma famille et mes proches", précise la jeune femme de 39 ans. Il y a presque 11 ans, elle a profité d'un voyage aux Etats-Unis pour s'unir avec son conjoint.  "On s'est marié avec Elvis. Ma robe était trop grande, j'avais les cheveux en pétard, pas de talons", raconte Julie. 

Mais pas question que cela soit une blague. Trois mois après leur retour, elle a fait valider ce mariage. Pour les dix ans de cette union, elle et son mari ont donc décidé de s'unir lors d'une cérémonie laïque devant 150 invités. La date était fixée au 27 juin 2020. Mais le coronavirus est arrivé. "On a fait un peu l'autruche pendant un temps. On y a cru vraiment jusqu'au bout et puis il a fallu le reporter", assure cette mère de deux enfants. Des mois d'incertitudes, de tensions également que Julie n'a pas toujours bien vécue. 

Le coronavirus toujours présent

Avec ce report, il a donc fallu s'organiser. Avec l'aide d'Amandine Gandemer, leur organisatrice de mariage, Julie et son mari ont donc dû s'arranger avec les prestataires, trouver une autre salle car leur premier choix n'était plus disponible. Il a également fallu trouver un autre DJ. Une nouvelle date de mariage est alors fixée : le 13 juin 2021.

Mais fin décembre 2020, le couple observe l'actualité et fait ce constat: pas de vaccin pour tous et une épidémie toujours bien présente. _"Notre concept de cérémonie c'est de faire la fête jusqu'au bout de la nuit. Si c'est pour ne pas se toucher, danser ensemble, ce n'est pas la peine. Et puis on a envie que tout le monde soit là. Je ne voulais pas non plus revivre dans l'incertitude comme en 2020,"souffle Julie. Le couple décide donc d'un nouveau report au 11 septembre 2021. "On se dit que cela pourra le faire normalement."_

Les planètes sont alignées cette fois

Ce nouveau report n'a pas été évident. "Ce qui me fait tenir, et cela peut paraître ridicule mais c'est ma robe. Elle est sur-mesure et je n'ai pas envie de la laisser à la styliste et ne jamais la porter", sourit Julie qui garde l'espoir que cette nouvelle date soit enfin la bonne. "En 24 heures, on a réussi à avoir l'accord de la salle, des prestataires pour cette nouvelle date. Je me dis que là toutes les planètes sont alignées et que cela va vraiment avoir lieu le 11 septembre", ajoute la Tourangelle.

Julie ne cache pas son inaction quant à l'organisation des préparatifs depuis quelques mois. "J'ai quand même un peu peur que cela ne se fasse pas. J'ai dû mal à me projeter et m'y remettre. Je ne me rappelle plus par exemple du plan de table. Je pense que je reprendrai en juillet.On avait préparé des petites surprises pour nos invités. Je ne sais pas si on les fera." Julie a fait aussi une croix sur son enterrement de jeune fille. 

Un mariage parfait aux oubliettes

Comme Julie et son mari, les futurs mariés acceptent désormais de faire des sacrifices. Une situation difficile pour certains futurs mariés insiste Amandine Gandemer, fondatrice de Tête pensante et doigt de fée. "Quand on a rêvé parfois pendant plusieurs années de se marier, que l'on a projeté ses rêves dans cette journée et qu'il fait reporter jusqu'à 1 an et demi, c'est difficile. On a des dates qui n'ont plus de symboles par exemple pour beaucoup. On est obligé d'abandonner des prestataires, d'en chercher d'autres. Donc on a des cérémonies qui au final n'auront plus le même visage qu'initialement." 

"L'année dernière, beaucoup de futurs mariés ont reporté leur mariage en espérant pouvoir ne pas se marier avec des masques etc. Le coronavirus est toujours là donc ils acceptent désormais de faire des compromis. Ils ont besoin de retrouver leurs proches", ajoute Camille Tardif, une organisatrice de mariage et fondatrice de l'agence L'Atelier d'un souhait ainsi que responsable de pôle Centre Val-de-Loire de l'Association des consultants en mariage (ASSOCEM).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess