Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : un médecin héraultais pose nu pour dénoncer le manque de protections fournies aux soignants

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un médecin héraultais fait le buzz sur Facebook, en posant nu pour dénoncer le manque de protections allouées aux personnels de santé dans la lutte contre le Covid-19. Il critique l'impréparation du gouvernement et appelle les soignants à arborer des bandeaux "chair à canon".

Alain Colombié, installé à Pomérols, dénonce l'impréparation face au Covid-19 et s'identifie comme de la chair à canon"
Alain Colombié, installé à Pomérols, dénonce l'impréparation face au Covid-19 et s'identifie comme de la chair à canon" - Alain Colombié

Il pose nu dans son cabinet avec un stéthoscope et des bandeaux sur le front et le bras, tagués "Chair à canon". Ce médecin héraultais fait le buzz depuis quelques jours sur Facebook. Alain Colombié, 61 ans, praticien depuis 31 ans à Pomérols entre Agde et Pézenas, a décidé de la jouer provoc pour dénoncer le manque de protections fournies aux personnels de santé en pleine épidémie de coronavirus. Pas assez de masques, de blouses, de gants ou de  gel... "On nous envoie au combat sans matériel" dit-il.

Vous demandez à vos petites soldats de partir au front sans armes et sans défenses

"Pour se faire entendre, il faut le poids des mots et le choc des photos" dit ce médecin, qui ne mâche pas ses mots. Les messages de soutien se comptent par centaines sur sa page Facebook. Lui multiplie les posts rageurs, dans lesquels il condamne "l’indiscipline de nos concitoyens" qui ne respectent pas les règles de confinement. Mais surtout _"_l'impréparation criminelle du gouvernement. C'est un cri de colère. On peut pas se protéger, ça veut dire qu'on met la vie de nos patients en danger."

Le "cri de colère" d'Alain Colombié, médecin généraliste à Pomérols

On avait le temps d'informer !

Il compare la situation à la crise du H1N1, il y a une dizaine d'années. "A l'époque, il y avait des réunions préparatoires pour les médecins. Là, aucune réunion pour nous indiquer la conduite à tenir. Le 12 janvier, l'OMS déclare la découverte d'un nouveau virus. Le 31 janvier, elle déclarait _l'urgence mondiale_. On avait quand même le temps d'informer les médecins non?"

Lui avait anticipé et commandé des masques mais qui depuis ont été réquisitionnés pour les médecins hospitaliers. 

"Le poids des mots, le choc des photos". Quand un généraliste de Pomérols fait parler de lui

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu