Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : un périgourdin bloqué au Maroc tente de faire rapatrier des touristes âgés et fragiles

-
Par , France Bleu Périgord

Emile Verhooste est un périgourdin passionné du Maroc. Cet habitant de Dussac est même rédacteur d'un guide qui recense les meilleurs campings du pays. Bloqué comme plusieurs milliers de touristes, il est en contact avec les autorités françaises pour faire rapatrier les touristes les plus fragiles.

Emile Verhooste tente de faire rapatrier en France les touristes les plus fragiles.
Emile Verhooste tente de faire rapatrier en France les touristes les plus fragiles. - Emile Verhooste

ll est au Maroc depuis février et bloqué depuis mi mars à cause du confinement comme 6000 touristes Français et étrangers. Emile Verhooste, originaire de Dussac, au nord est de Périgueux, est coincé avec son camping-car près d'Agadir. Le retraité est passionné du Maroc et rédacteur d'un guide des meilleurs campings du pays. Sur place, Emile Verhooste tente de trouver des solutions pour aider les touristes les plus fragiles bloqués dans un peu plus de 200 campings. 

"J'ai décidé de rester"

"Étant donné ma position, je peux facilement négocier avec les autorités. J'ai décidé de rester malgré le confinement" explique Emile Verhooste, 79 ans, rédacteur d'un guide des meilleurs campings du Maroc. Il a de nombreux contacts dans le pays.

En vrai connaisseur du terrain, Emile Verhooste, discute avec l'ambassade de France au Maroc "qui fait un bon travail" explique t-il. Il tente de faire rapatrier des camping-caristes français et étrangers au départ de Tanger et en direction de Sète dans le sud de la France. 

Son objectif : aider en priorité les personnes âgées, les personnes les plus fragiles qui vont d'ailleurs commencer à souffrir de la chaleur : "On essaye de respecter le confinement ici en ne faisant que les cas importants soit très âgés ou très malades comme les personnes cardiaques. On ne fait pas ça pour que les gens se promènent" assure le retraité périgourdin.

Début avril, 600 touristes ont été rapatriés. La moitié était des Français. 

Les touristes bloqués s'impatientent 

Et ces touristes bloqués commencent sérieusement à s'impatienter : "Ce sont des gens qui n'ont pas l'habitude de rester aussi longtemps au même endroit" explique Emile Verhooste. Il passe son temps au téléphone pour les rassurer : "Ils sont inquiets car ils trouvent qu'ils n'ont pas d'information. Ils espèrent toujours que je vais leur annoncer que c'est bon : ils peuvent partir. Ils ont un peu de stress et je les comprends !"

Des familles en France me téléphonent également ! - Emile Verhooste.

Les touristes qui commencent à trouver le temps long ont lancé une pétition pour demander leur rapatriement en France.

Emile aussi espère bien retrouver son village : "J'espère que ça ne durera pas trop longtemps. Il sera bien temps pour moi de retourner à Dussac. Pourvu que ce ne soit pas pour Noël" s'amuse le retraité. 

En ce qui concerne les camping-caristes français bloqués au Maroc - dont on ignore le nombre exact. Les autorités tentent de rapatrier un maximum de vacanciers. Selon Emile Verhooste, un ferry pourrait quitter le Maroc le 8 mai prochain.

Le confinement au Maroc a été prolongé jusqu'au 20 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess