Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : un Savoyard bloqué au Maroc avec sa compagne et son camping-car demande son rapatriement

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ils seraient plusieurs milliers dans cette situation. Des camping-caristes français, en voyage au Maroc, mais bloqués sur place depuis que le pays a décrété son confinement. Une pétition adressée à Emmanuel Macron a été lancée sur internet pour demander le rapatriement de ces touristes français.

Pierre-Alain est le seul occupant de son camping.
Pierre-Alain est le seul occupant de son camping. © Radio France - Pierre-Alain Favre.

"On aimerait juste pouvoir rentrer chez nous." C'est l'appel lancé par plusieurs milliers de Français coincés au Maroc avec leurs camping-cars. A cause du coronavirus et du confinement dans le pays, ces touristes sont bloqués dans plusieurs campings depuis des semaines, sans possibilité de revenir en France. Une pétition pour demander leur retour a donc été lancée sur internet. Elle a été envoyée ce mercredi à Emmanuel Macron et a récolté 2 500 signatures, dont celle de Pierre-Alain, qui habite Albertville, en Savoie.

Le Savoyard et sa compagne sont les seuls occupants du camping

Ce directeur d'école à la retraite de 73 ans est en ce moment avec sa compagne dans le sud du Maroc, près de la ville de Guelmim, dans un camping isolé, aux portes du désert. "C'est un camping de 200 places, mais sur ces 200 emplacements, il n'y en a qu'un utilisé par notre camping-car", explique le retraité. "On a 5 hectares rien que pour nous."

Seuls au monde, ou presque... à 25 km de la ville la plus proche depuis cinq semaines. "Heureusement, le gérant du camping nous permet d'utiliser les deux vélos électriques pour aller faire nos courses, acheter des médicaments mais aussi des cartes de téléphone. Ça nous permet aussi de nous dégourdir les jambes", plaisante l'Albertvillois. "On aime beaucoup le Maroc, mais on aimerait bien rentrer dans notre Savoie natale."

Impensable de rentrer sans son camping-car

Le couple s'est arrêté dans ce camping au retour de son voyage en Mauritanie aux alentours du 10 mars. "Au début il y avait quelques camping-cars, mais ils sont vite partis", raconte Pierre-Alain. "Ils ont essayé de traverser en ferry pour rallier l'Espagne, mais ils se sont retrouvés bloqués." Avec la pandémie, les liaisons entre le Maroc et l'Espagne ont été suspendues. Les autorités leur ont donc proposé de rentrer en avion, mais comme la plupart des camping-caristes dans sa situation, Pierre-Alain a refusé. "Quand vous avez une machine qui coûte entre 25 et 100 000 euros, on peut difficilement la laisser sur place."

"En plus lors d'un voyage à l’étranger, on n'est assuré que pour 6 mois", ajoute Hubert, l'auteur de la pétition adressée au chef de l'État, lui aussi bloqué dans un camping, mais près de Marrakech. "Il faut donc un rapatriement par la route."

Le Maroc a prolongé son confinement au moins jusqu'au 20 mai

Selon les calculs des camping-caristes, entre 4 000 et 5 000 Français seraient concernés. "Et pour certains ça devient de plus en plus compliqué", poursuit Hubert, alors que les autorités marocaines ont annoncé que le confinement durerait au moins jusqu'au 20 mai. "Certains ont plus de 80 ans et les grosses chaleurs arrivent, d'autres ont aussi des problèmes de médicaments, on arrive à en trouver au Maroc, mais ils sont très chers."

Hubert Bergé, l'auteur de la pétition adressée à Emmanuel Macron, et son épouse.
Hubert Bergé, l'auteur de la pétition adressée à Emmanuel Macron, et son épouse. © Radio France - Hubert Bergé.

Avec sa pétition, le Vosgien de 67 ans espère donc faire avancer les choses. "On ne sait rien et on ne nous dit rien. Le Maroc est un très joli pays, mais ce que nous voulons, c'est rentrer en France, ne serait-ce que pour retrouver notre maison et nos habitudes."

Le ministère des Affaires étrangères explique faire tout son possible pour organiser de nouveaux trajets en ferry, en précisant que deux rotations ont déjà été effectuées pour rapatrier des camping-caristes, les 31 mars et 4 avril derniers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess