Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : une Bisontine bloquée en Guyane dénonce "un territoire oublié par la République"

-
Par , France Bleu Besançon

Géraldine, une Bisontine installée en Guyane depuis sept ans veut quitter le territoire, victime d'une grande propagation du coronavirus. Après deux tentatives avortées, elle espère embarquer dans un avion ce lundi, direction la métropole. Elle est à bout.

Photo d'illustration de l'aéroport de  Cayenne en Guyane.
Photo d'illustration de l'aéroport de Cayenne en Guyane. © Maxppp - Aurelien Morissard / IP3

Le Premier ministre Jean Castex s'est rendu dimanche en Guyane pour une visite express de huit heures, afin de rassurer sur "la pleine mobilisation de l'État" dans ce territoire français d'Amérique du Sud confronté à l'épidémie de coronavirus. Une mobilisation de l'Etat qui fait doucement sourire Géraldine, une Bisontine installée depuis sept ans à Kourou avec son mari et son fils. Elle ne pense qu'à une chose, partir.

Ce lundi, son vœu va peut-être exhausser. Après deux annulations de vols, cette enseignante de 47 ans espère bien embarquer direction Toulouse. Un retour définitif, prévu déjà depuis octobre mais retardé depuis quelques semaines par la crise sanitaire. " Je pense que si on arrive à embarquer dans l'avion, cela va être la fête", sourit Géraldine.  

"On espère qu'ils vont nous prendre car les compagnies font de la surréservation et des familles restent coincées à l'aéroport. Et puis, on espère aussi, si c'est bon pour nous, que nos bagages vont suivre car ce n'est apparemment, pas toujours le cas."

On a jamais vraiment déconfiné en Guyane!

Après des mois et des mois de confinement, causé par la crise sanitaire, et son aggravation ces derniers jours, Géraldine est à bout. "Je ressens une très grande lassitude. Ici on tourne en rond. On ne peut rien faire. On ne peut pas sortir. Juste pour faire nos courses, une fois par semaine. Si on sort, on prend le risque de se faire contaminer car il y a des gens qui ne respectent pas les gestes barrières. C'est compliqué dans certains quartiers pauvres de Kourou où ils sont dehors car il fait trop chaud chez eux", décrit l'enseignante. 

"Ma vie depuis des semaines est de rester à la maison et attendre. Je ne vois personne. Je n'ai pas pu finir l'année avec mes élèves et leur dire au revoir. En fait, on n'a pas de quotidien. Nous n'avons pas réellement déconfiné en Guyane."

La Guyane, un territoire oublié par l'Etat ? 

La situation devient intenable pour cette mère de famille. Comme beaucoup de guyanais, elle en veut à l'Etat. " La vague est arrivée en Guyane après celle de la Métropole et pourtant on a l'impression que les autorités sont dans l'urgence, que rien n'a été anticipé," déplore-t-elle. Pas moyen, selon la Bisontine de faire des tests covid. Comme Mayotte, la Guyane est "un territoire oublié de la République".

L'Etat qui ne leur a rien dit sur leur potentiel retour en métropole. Si Géraldine et sa famille arrivent à rejoindre ce lundi, la France, elle ne sait pas si elle sera testée ou mise en quatorzaine.  Elle s'y mettra donc elle-même pour protéger ses proches mais ne pourra pas s'empêcher d'aller dans les magasins et effectuer des démarches administratives. En effet, la mère de famille a décidé de s'installer à Toulouse. "Il faut que je signe le bail de mon nouveau domicile. Si je suis placée en quatorzaine, cela veut dire que je serais sans-abri ! Ce n'est pas possible !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess