Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : une réunion prévue ce dimanche entre plusieurs maires de la métropole de Toulouse et le préfet

-
Par , France Bleu Occitanie

Dix-sept maires de la métropole toulousaine participent ce dimanche après-midi à une audioconférence avec le préfet d'Occitanie Etienne Guyot. Toulouse pourrait bien passer en zone écarlate.

-
- © Maxppp - Michel Viala / La Dépêche du Midi

On devrait en savoir plus ce dimanche soir sur la situation sanitaire de la métropole toulousaine. Elle pourrait bien basculer en zone écarlate, autrement dit en zone d'alerte maximale. Les derniers indicateurs ne sont en tout cas pas bons et dépassent même le seuil d'alerte. 

Selon nos informations, le préfet d'Occitanie Etienne Guyot, en lien avec l'ARS Occitanie, organise ce dimanche après-midi à partir de 17 heures une audioconférence avec 17 maires de la métropole toulousaine. Depuis le passage en zone d'alerte renforcée fin septembre, 16 communes sont logées à la même enseigne que Toulouse. Les bars et les restaurants doivent notamment fermer plus tôt le soir, 22h pour les bars. 

Le préfet d'Occitanie devrait donc donner de nouvelles consignes sanitaires et quelques explications sur la suite aux maires concernés. Toulouse et son agglomération pourraient bien rejoindre Paris, Marseille, Lyon, Grenoble, Lille et Saint-Etienne en zone écarlate. Ce qui impliquerait la fermeture des bars et un protocole sanitaire encore plus resserré pour les restaurants. Les lieux recevant du public comme les salles des fêtes ou encore les lieux d'exposition devront rester fermés. 

En sursis

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait déjà placé la métropole "en sursis" lors de son dernier point jeudi dernier. La visite du Premier ministre Jean Castex et de trois autres ministres vendredi à Toulouse pour parler sécurité a peut-être retardé l'échéance de quelques jours. Mais au vu des derniers indicateurs, il paraît bien probable que la situation change de nouveau. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess