Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : une touriste belge a-t-elle contaminé d'autres randonneurs dans les refuges béarnais ?

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

INFO FRANCE BLEU BÉARN - Une femme qui a passé la nuit au refuge d'Ayous, le 28 juillet dernier, a depuis été testée positive à la covid-19. L'ARS a ouvert une enquête pour tenter de casser au plus vite une éventuelle chaîne de transmission.

Le refuge d'Ayous, en Béarn (pic du Midi d'Ossau)
Le refuge d'Ayous, en Béarn (pic du Midi d'Ossau) © Radio France - Suzanne Shojaei

Des randonneurs ont-ils contracté le coronavirus en passant par les refuges béarnais la semaine dernière ? C'est la question à laquelle espère répondre au plus vite l'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine. Une touriste belge ayant séjourné à Ayous le 28 juillet dernier a été testée positive. Selon nos informations, les cas contacts ont été identifiés, vont devoir se faire tester et rester à l'isolement ces prochains jours.

Le précieux agenda du refuge d'Ayous

La semaine dernière, un couple franco-belge randonne dans les Pyrénées, et passe notamment par les refuges d'Arrémoulit, de Pombie, et d'Ayous (près du pic du Midi d'Ossau). Ils séjournent dans ce dernier le 28 juillet, partagent un repas à table avec un couple, et dorment dans un dortoir également occupé par un autre couple et une famille de trois personnes. Ce lundi 3 août, le mari appelle le refuge pour prévenir que sa femme a été testée positive à la covid-19 à son retour en Belgique. L'homme, toujours dans notre région, est lui négatif.

L'information déclenche une enquête de l'ARS qui nous a confirmé avoir entrepris le traçage des cas contacts. Le refuge d'Ayous a pu, grâce à son registre, fournir le nom et les coordonnées des sept personnes ayant été en contact direct avec le couple : "Toutes les réservations se font par internet, on récupère donc toutes les informations qu'on reporte sur notre agenda, explique à France Bleu Béarn Pierre-Jean Pradalier, le gardien du refuge d'Ayous. On a pu dire très précisément avec qui ils ont mangé à table, et avec qui ils ont partagé le dortoir. On a transmis tout ça à l'ARS".

Pierre-Jean Pradalier, gardien du refuge d'Ayous : "Il est facile de retrouver les autres personnes"

Un cas asymptomatique

Le refuge applique bien évidemment un certain nombre de mesures sanitaires validées par la préfecture : la distanciation à table, la capacité réduite de moitié dans les dortoirs permettant d'espacer les lits (sept places au lieu de 14). De plus, l’intérieur du refuge n'est accessible qu'aux personnes y séjournant, le port du masque y est obligatoire et le gel hydro-alcoolique présent en quantité. "Notre protocole est efficace, ces gens sont passés il y a huit jours, et depuis personne ne présente de symptômes", rassure Pierre-Jean Pradalier.

Philippe Laperle, directeur adjoint de la délégation départementale de l'ARS : "Identifier les cas contaminés, les isoler et casser les chaînes de transmission"

"La personne testée positive était asymptomatique, précise Philippe Laperle, directeur adjoint de la délégation départementale de l'ARS, on recommande donc un dépistage à J+7 du dernier contact". Ainsi, les six personnes travaillant au refuge vont se faire dépister à Laruns ce jeudi. De même, les cas contacts, tous identifiés et prévenus, vont également être testés ces jours-ci. Leurs résultats tomberont ces prochains jours et permettront de savoir si une chaîne de transmission plus large est à l'œuvre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess