Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - "Coronavirus, vieux sac à puces" : la comptine d'une nounou sarthoise

-
Par , France Bleu Maine
Cherré, France

Une assistante maternelle sarthoise a écrit et interprété une chanson pour expliquer le coronavirus aux enfants qu'elle garde. Avec le secret d'un bonne comptine : la répétition !

D'habitude, Emilie Grémy Leparc organise un atelier musique chaque semaine pour les enfants qu'elle garde. Le confinement interrompt les habitudes de cette assistante maternelle de Cherré-au, près de la Ferté-Bernard... mais elle a trouvé un moyen de maintenir un lien musical.

Elle a enregistré une petite chanson sur le coronavirus pour les enfants de 1 à 9 ans dont elle s'occupe, "pour leur apporter une petite explication, parce qu'ils ne doivent pas trop savoir ce qui se passe, pourquoi ils ne viennent plus à la maison". Elle s'accompagne à l'accordéon.

La musique et le dessin

Alors comment parler de l'épidémie à de jeunes enfants ? "Il faut le dire avec douceur, résume Emilie Grémy Leparc. Expliquer des choses graves avec légèreté ça fait partie de mon métier, et je participe aussi aux spectacles pour enfants de l'association Et tatati et tatata. Le refrain 'coronavirus, vieux sac à puce' revient souvent car la répétition aide à captiver les enfants. Le plus petit parmi ceux qui je garde, qui a un an passé, écoute ça en boucle... donc ça a l'effet escompté !"

Pour diffuser plus largement sa comptine, l'assistante maternelle a créé un clip avec ses deux enfants, Enola et Timéo. "Nous avons pris nos crayons de couleur. J'ai demandé à mes enfants de montrer comment ils voyaient le coronavirus. La couleur c'est le rouge, je pense que ça exprime une certaine colère pour eux,  d'être enfermés à la maison".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu