Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronvirus - En Normandie, fêter le D Day malgré tout

Il faut sauver le 6 juin et les commémorations du D-Day en Normandie ! Malgré la crise sanitaire qui obligent cette année à annuler une grande partie des célébrations du 76e anniversaire du débarquement dans la région,plusieurs initiatives sont lancées pour qu’on pense aux Libérateurs, malgré tout.

Gaétan Dugué ( au centre ) avec ses deux collaborateurs, espèrent faire vivre le 76e D-Day au plus grand nombre
Gaétan Dugué ( au centre ) avec ses deux collaborateurs, espèrent faire vivre le 76e D-Day au plus grand nombre - Gaétan Dugué

Gaétan et Romain sont tous les deux soignants, actuellement sur le front de l'épidémie de coronavirus. Breton et Normand, ils sont aussi tous les deux passionnés d’histoire et prennent leur vacances depuis 10 ans pour venir commenter les parachutages dans la Manche. Alors cette année pas question d’abandonner le devoir de mémoire. Ils vont retransmettre ce qu’ils peuvent en live, sur les réseaux sociaux. 

Faire sonner les clochers le 6 juin

Parmi les initiatives, il y a celle lancée par les musées privés de Carentan, et plusieurs associations manchoises : faire sonner les clochers, le 6 juin, à 6h44 le soir pour un hommage collectif , exlique Patrick Fissot cofondateur du Normandy Victory muséum de Catz " Ces clochers sont ceux qui ont sonné la Libération, c'est un beau symbole, pour qu'un son de Normandie soit aussi envoyé vers nos amis américains. "

Déjà des communes de la Manche ont répondu présentes, mais aussi des communes du Morbihan, du Grand Est, du Nord. Les initiateurs espèrent aussi toucher leur collègues de l’autre côté de l’Atlantique. Que chacun vibre à l’unisson c’est bien aussi l’idée de Gaétan Dugué. " On espère attirer un public très large, les passionnés qui ne pourront pas faire le déplacement, les Normands qui devront rester chez eux et aussi, pourquoi pas, ceux qui ne connaissent pas. 

Tous espèrent dresser un pont entre le souvenir et l’avenir...avec un événement “générateur de sens” dit encore Nicholas Bellée, un des initiateurs des Clochers de la liberté. "Ce sens, c’est celui de la liberté collective et individuelle". En juin, une nouvelle fois, on parlera Libération en Normandie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu