Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrèze : la justice accorde un sursis à Maurice le sanglier

-
Par , France Bleu Limousin

Un petit sursis pour Maurice le sanglier, en Corrèze. Une habitante de Le Jardin, près d'Egletons, se bat pour garder cet animal sauvage qui vit depuis près de 5 ans chez elle. Son sort sera examiné le 18 mars prochain.

Maurice est très gentil assure Sylvia Bachellerie. Il ne sort de toute façon jamais de son enclos
Maurice est très gentil assure Sylvia Bachellerie. Il ne sort de toute façon jamais de son enclos © Radio France - Philippe Graziani

Maurice est docile et gentil. Sylvia Bachellerie l'a élevé au biberon après l'avoir trouvé tout près de chez elle. Il portait encore son cordon ombilical. "Il tenait sur mon avant bras. Il était blessé au niveau du cou" raconte la jeune femme. Le marcassin est aussitôt ramené et installé dans une grange de la propriété et soigné. Et après "on s'y attache" précise Sylvia. Maurice est donc entré dans la famille. C'était il y a près de 5 ans.

Dérogation refusée

L'animal doit peser aujourd'hui sans doute plus de 100 kilos. Il vit dans un enclos, seul. "Il n'en sort jamais" assure Sylvia Bachellerie. Il n'a jamais posé problème dans le voisinage, ni bruit ni odeur. D'ailleurs certains habitants ne connaissaient même pas son existence jusqu'à présent. C'est pourtant une dénonciation assure Sylvia qui a amené la justice à contester à la jeune femme son droit de conserver Maurice, car posséder un animal sauvage est interdit. Sylvia Bachellerie a fait une demande de dérogation pour le garder mais qui lui a été refusée. L'alternative est donc simple désormais : elle lui trouve un refuge où Maurice est condamné. Sylvia Bachellerie a peu d'espoir : "Lui trouver une place dans un parc, c'est bien gentil mais je n'ai pas trouvé. Et même si j'avais trouvé je n'ai pas le droit de le conduire en voiture. Alors c'est mission impossible".

Une pétition en ligne

Le sort de Maurice devait être examiné en composition pénale au tribunal de Tulle ce 22 janvier. L'avocat de Sylvia Bachellerie a réussi à obtenir un délai supplémentaire pour trouver une solution. Cette audience judiciaire est remise au 18 mars. La jeune femme compte aussi sur l'opinion publique. Sylvia Bachellerie a lancé une pétition en ligne qui a recueilli déjà plus de 15 000 signatures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess