Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrèze : le télétravail serait une chance pour le département selon la députée Frédérique Meunier

-
Par , France Bleu Limousin

La députée LR de la Corrèze, Frédérique Meunier, a déposé une proposition de loi pour favoriser le télétravail. Elle a de plus rédigé une tribune qu'elle propose aux élus corréziens de signer. Son titre dit tout : "et si le vrai luxe était de télétravailler depuis la Corrèze ?"

Selon un récent sondage 76 % des Français seraient prêts à passer au télétravail
Selon un récent sondage 76 % des Français seraient prêts à passer au télétravail © Radio France - Florence Gotschaux

Et si le télétravail ne s'arrêtait pas après la crise du Covid-19 ? C'est le souhait de Frédérique Meunier. La députée (LR) de la Corrèze vient de déposer une proposition de loi visant à favoriser le télétravail partiel. Elle envisage notamment la suppression des charges patronales correspondantes. Car selon elle patrons et salariés sont aujourd'hui prêts. "On est sorti de l'a priori que l'on avait". La raison bien sûr en est la crise du Covid-19 et le confinement qui nous ont forcés pour la plupart à télétravailler. "Les entreprises comme les salariés ont pu se rendre compte que c'était véritablement un moyen de travailler aujourd'hui". 

Travailler en Corrèze, un luxe

Et le développement du télétravail serait bon pour les départements ruraux. "Dans la ruralité il y a une baisse de population et une baisse d'attractivité" rappelle la députée corrézienne. "Et le Covid-19 a d'une certaine manière amplifier l'opportunité du télétravail parce qu'on en a une autre image." C'est pourquoi elle a rédigé une tribune au nom qui résume bien l'enjeu : "et si le vrai luxe c'était de télétravailler depuis la Corrèze". "Mon idée est de se dire qu'en Corrèze on pourrait être attractif et attirer ces gens de la métropole". 

Un Pass'Navigo corrézien

Cette tribune engage donc les élus corréziens à lancer tous ensemble une vaste réflexion sur les moyens à mettre en oeuvre pour permettre l'installation de gens venus des grandes villes et candidats au télétravail. Frédérique Meunier imagine notamment une baisse de la fiscalité immobilière dans des communes et même un Pass'Navigo Corrèze pour permettre aux salariés parisiens de faire la navette. "Ce que je voudrais c'est que le territoire s'approprie cette idée". Une idée qui déjà fait son chemin : une centaine d'élus corréziens ont signé la tribune de Frédérique Meunier, dont le président du Conseil départemental, les deux sénateurs et les maires des principales communes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu