Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrèze : le toit de chaume de la maison du village de Clédat s'est écroulé sous le poids de la neige

-
Par , France Bleu Limousin

La neige a fait des dégâts dans le village abandonné de Clédat en Corrèze. Le toit de chaume de l'une des bâtisses rénovées s'est effondré sous le poids de la couche neigeuse. Un coup dur pour l'association et les communes qui gèrent le site de plus en plus prisé des touristes.

La maison avait été rénovée en 2011
La maison avait été rénovée en 2011 - ©Syndicat Intercommunal de Clédat/Jean-Claude Vinatier

C'est un promeneur qui a constaté les dégâts et qui a prévenu le syndicat intercommunal de Clédat, qui réunit les communes de Grandsaigne, Bonnefond et Pradines, propriétaire du site. L'une des maisons au toit de chaume dans le village fantôme n'a pas résisté au poids de la neige tombée en grande masse depuis le début du mois dans le secteur. Un trou béant a remplacé une grande partie du toit. "Tout est à refaire parce que derrière ça s'affaisse aussi" raconte Marie-Jo Billot, présidente du syndicat.

Les réparations pourraient être importantes craint la présidente du Syndicat intercommunal de Clédat
Les réparations pourraient être importantes craint la présidente du Syndicat intercommunal de Clédat - ©Syndicat intercommunal de Clédat/Jean-Claude Vinatier

Un toit de moins de 10 ans

Lucette Taguet ne cache pas sa surprise de voir le toit ainsi écroulé. La fondatrice de l'association Renaissance des Vieilles Pierres, qui depuis 20 ans œuvre avec le syndicat à la rénovation du village abandonné, rappelle que cette maison a été rénovée récemment. "Ce toit a été refait, c'était en 2011". Et de trouver "pas normal" qu'il soit ainsi tombé au bout d'à peine 10 ans. 

Entre 5 et 6000 visiteurs par été

Le coup est d'autant plus dur pour l'association et pour le syndicat que le projet de rénovation de la grange à outil devait aboutir cette année. Mais il sera compliqué de le faire tout en assurant la rénovation de la maison effondrée qui doit avoir lieu impérativement précise Marie-Jo Billot. "C'est un site touristique quand même très renommé maintenant. Nous accueillons entre 5 et 6000 visiteurs chaque été, cette année je pense qu'on en a eus beaucoup plus, et où on s'est investi depuis plus de 20 ans. On n'a pas l'intention de le laisser en l'état". La présidente attend maintenant le passage des assurances pour savoir comment une réparation va pouvoir être envisagée rapidement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess