Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corse : à chaque territoire ses déchets

-
Par , , France Bleu RCFM

Et si chaque territoire gérait ses déchets ? C’est l’une des pistes évoquée lors de la réunion à Corte entre l’Etat, la Collectivité de Corse et le SYVADEC. Des pistes à plus ou moins long terme qui ne règlent pas l’urgence.

La Corse en quête de solutions pour traiter ses déchets
La Corse en quête de solutions pour traiter ses déchets © Radio France - Patrick Rossi

La gestion des déchets demeure un véritable casse-tête pour la Corse. L’exportation envisagée sur le continent a du plomb dans l’aile. Et l’île se retrouve avec un surplus de 70.000 tonnes sur les bras en cette année 2019. Une quantité qu’il faudra bien gérer, en urgence. Mais de plan d’urgence il n’en existe pas, si ce n’est d’augmenter les capacités de réception des sites existants. Viggianello pourrait ainsi faire l’objet d’un arrêté préfectoral visant à une extension temporaire de 3 ans de l’exploitation du site. « Je vais discuter avec les élus de Viggianello » indiquait la préfète de Corse au sortir de la réunion cortenaise. « Mais il y a un enjeu de salubrité publique. D’où l’importance que les autres intercommunalités soient solidaires de ce territoire puisqu’il n’y a actuellement que deux territoires qui acceptent les déchets » précisait Josiane Chevalier.

Josiane Chevalier, la préfète de Corse, prête à prendre certaines mesures face à l'urgence

A Viggianello où l’on redoute de crouler sous les déchets de la Corse, on attend « une volonté de certains présidents d’intercommunalités acceptant d’accueillir eux aussi des centres de stockage » précisait notamment  Jean Pereney, premier adjoint au maire de Viggianello. 

Une cartographie ... en dentelle

Des engagements semblent cependant avoir été pris. Des études seront prochainement lancées sur les territoires d’Ajaccio, Bastia, Corte-Balagne, la plaine Orientale et l’extrême-sud. Ces cinq territoires seraient susceptibles d’accueillir un centre de stockage, de compostage ou une usine de sur-tri. Il faut dire que les territoires susceptibles d’intégrer le schéma régional de gestion des déchets sont peu nombreux. « Une cartographie a été établie par la DREAL, qui a déjà déterminé les nombreuses contraintes présente sur la Corse. Il ne reste donc qu’une cartographie, véritable dentelle, où peuvent s’envisager des projets » indique François Tatti le président du SYVADEC. 

François Tatti, le président du SYVADEC

Ce dossier épineux avance à petit pas. Les différents partenaires se retrouveront pour une nouvelle réunion de travail le 15 mars 2019. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess