Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Corse : de l’enfouissement à l’exportation des déchets pour gérer la crise ?

mardi 8 mai 2018 à 10:54 Par Patrick Rossi et Hélène Battini, France Bleu RCFM

Après quinze jours de blocage, le collectif contre le tout enfouissement a libéré l’accès du site de Prunelli di Fium'Orbu. L’activité reprendra mercredi 9 mai. Mais la problématique du traitement des déchets ménagers attend toujours une solution durable.

Le site de Prunelli di Fium'Orbu de nouveau accessible
Le site de Prunelli di Fium'Orbu de nouveau accessible -

Corse, France

Après une très longue soirée de négociations avec notamment le président du conseil exécutif de la collectivité de Corse, les membres du collectif contre le tout enfouissement ont accepté de mettre fin à leur action de blocage du centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu. Le site sera de nouveau accessible dès mercredi 9 mai. 

Le collectif contre le tout enfouissement met fin au blocage du site de prunelli di Fium'Orbu - Aucun(e)
Le collectif contre le tout enfouissement met fin au blocage du site de prunelli di Fium'Orbu -

Francis Carlotti, collectif contre de le tout enfouissement de Prunelli di Fium'Orbu

Les représentants du collectif ont en effet obtenu certaines assurances. Le site de Prunelli n'ira donc pas au-delà des capacités de stockages  prévues, c'est à dire 43.000 tonnes annuelles.  Mais, Viggianello arrivant en bout de vie en terme de stockage, il faudra très vite trouver de nouvelles solutions. L'une d'elles pourrait être l'exportation sur le continent d'une partie des déchets que les centres d'enfouissement ne seraient plus en capacité  de recevoir. Une hypothèse avancée par Gilles Simeoni, le président de l’exécutif. 

Gilles Simeoni n'écarte pas l'idée d'exporter une partie des déchets ménagers.