Société

Corse: des étudiants en grève de la faim à la citadelle de Corte

France Bleu RCFM jeudi 23 avril 2015 à 16:24

La citadelle de Corté
La citadelle de Corté © Radio France - Radio France

Une quinzaine d'étudiants a passé une première nuit dans le nid d'aigle à la citadelle de Corte où depuis hier ils observent une grève de la faim pour réclamer l'application de délibérations votées par l'assemblée de Corse.

Première nuit passée dans la citadelle de Corte pour la quinzaine d'étudiants en grève de la faim depuis hier. Des jeunes gens déterminés à poursuivre leur action tant qu'ils n'auront pas reçu la visite d'un interlocuteur sérieux disent ils venu de Paris .Ils veulent des réponses sur les mots d'ordre de la manifestation d'hier qui à l'appel de la Ghjuventu indipendentista   a rassemblé près de 200 jeunes dans les  rues de Corte. A savoir l'application des délibérations de l'assemblée de corse en matière de co officialité de la langue  corse, de statut fiscal, de  statut de résident. Ils demandent aussi l'amnistie des prisonniers dits politiques. Marc Anto Franceschi fait partie des jeunes retranchés dans le nid d’aigle de la citadelle .

 

18h Manif Corte / Franceschi

 

 

Dans le même temps, la manifestation organisée hier après midi par la ghjuventu independentista pour réclamer la co officialité de la langue  Corse, le statut fiscal, le statut de résident et l'amnistie des prisonniers dits politiques a réuni plus de 200 personnes .. Tous ont pris dans l'après midi et dans le calme la direction de la citadelle où les jeunes étudiants étaient déjà retranchés ... c'est devant le palazzu naziunale que le président de la ghjuventu indipendentista a pris la parole pour résumer les principales revendications  et pour lui , cette manifestation dans le calme et cette grève de la faim dans le nid d'aigle sont des  choix hautement symboliques pour montrer qu'un autre voie est possible , celle d'une solution politique :  Petru  Vesperini

 

GI VESPERINI

 

 

Hasard du calendrier ... hier, le président de l'assemblée de Corse était présent à Corte pour l’inauguration de l'exposition Fabbrica design au Palazzu naziunale. L'occasion de demander à Dominique Bucchini ce qu'il pense de cette mobilisation de jeunes Corses.

 

 

GI BUCCHINI

 

Aujourd'hui cette grève de la faim entamée par des étudiants pour se faire entendre  est une première  à Corte. Thierry Dominici est  chercheur en sciences politiques à l'université de Corse et de  Bordeaux et ses travaux portent sur le nationalisme et la politisation des jeunes .Il revient sur la portée de cette action

 

GI DOMINICI